BHCI : une affaire de "dette toxique", selon Mamadou Koulibaly





BHCI,Jeudi,c'est Koulibaly


La Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI), est confrontée à des difficultés de fonctionnement depuis près de quatre mois. Ces difficultés sont liées selon Mamadou Koulibaly, à une dette toxique de 12 milliards FCFA.
Dans sa rubrique hebdomadaire, dénommée « jeudi, c’est Koulibaly », l’ancien ministre de l'Économie et des Finances a révélé que la BHCI est la banque promise aux militants du RDR par le président Alassane Ouattara.
" Elle a fait faillite et l’état ivoirien a essayé de fourguer la banque à quelqu’un. Il a trouvé une entreprise canadienne qui l’achète et qui nous dit qu’une fois achetée, elle découvre qu’il y a 12 milliards de dette toxique, de crédit toxique", a dit Mamadou Koulibaly ajoutant que "dans ce bilan pourri, il y a quatre milliards qui vont aux grands militants du parti au pouvoir".
Dans une note en date du 13 novembre, l’Etat de Côte d’Ivoire a décidé de reprendre les choses en main en annulant l’opération de cession de ses parts au groupe canadien Westbridge, rappelle-t-on.
Pour Mamadou Koulibaly, les parties impliquées dans cette affaire ne donnent pas l’information complète. Mais des bouts d’information.
Face à cet imbroglio, il estime qu’il serait bon au banquier canadien, qui a mis l’affaire sur la place publique d’édifier tout le monde en "diffusant la photocopie du chèque des parts de l’Etat qui lui ont été cédées ou l’ordre de virement" qui prouve qu’il a acquis les parts de l’Etat. 
M. Koulibaly qui dit ne pas être surpris, soutien avoir expliqué aux ambassadeurs et responsables de la communauté « dite internationale » que ce gouvernement Ouattara était corrompu, détournait de l’argent, mentait aux populations et violait les lois fondamentales dans notre pays.
Je me suis toujours entendu dire : mais vous avez de la croissance, et puis, nous faisons confiance à Ouattara. "Voilà le résultat de la confiance", a regretté, le candidat déclaré à la présidentielle de 2020.
Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Vincent Toh Bi (préfet d’Abidjan) aux populations : "Laissez les pompiers faire leur travail"

Manchester United : Nouvelle blessure d’Eric Bailly