Bourse : 2020, l’année de la réduction de la tendance baissière (directeur général)





Bilan BRVM 2019,Tendance baissière,Edoh Kossi Amenounvé


Le directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et du Dépositaire central/Banque de règlement (DC /BR), Edoh Kossi Amanounvé a rassuré, ce mardi, lors de la cérémonie de présentation du bilan 2019 et des perspectives, que 2020 sera l’année de consolidation de la réduction de la tendance baissière.
La BRVM à l’instar de la plupart des bourses africaines a terminé l’année 2019 dans le rouge.
"2020 est une année de consolidation de la tendance que nous sommes en train d’observer, c’est-à-dire la réduction de la tendance baissière", a rassuré le directeur général, ajoutant que le contexte macro-économique des pays de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) est favorable au développement des activités de la bourse.
Il a rappelé que sur le marché des actions, la tendance est à la baisse ces trois dernières années. Mais cette tendance baissière n’est pas de la même ampleur que celle de 2017 et 2018. Celle de 2019 s’est atténuée, a-t-il précisé.
Tout en se réjouissant d’avoir accueilli sur le compartiment action Oragroupe, la plus importante admission à la BRVM au cours de l’année 2019, Dr Edoh Kossi espère accueillir au moins une société sur le compartiment des PME, un des objectifs majeur de la bourse pour l’année 2020.
Plusieurs autres actions sont en vue. Il s’agit entre autres du lancement de la bourse en ligne, de la digitalisation des opérations de souscription sur le marché primaire, du renforcement de la surveillance des transactions pour préserver l’intégrité du marché, de l’organisation de la première édition des BRVM AWARDS et du lancement de BRVM TV pour la production et la diffusion d’informations sur la Bourse.
La BRVM entend également mener des actions pour inciter des investisseurs institutionnels à accroître leur présence sur le marché et adopter un code de gouvernance pour les sociétés cotées.

Le directeur général de la BRVM a saisi l'occasion pour encourager les particuliers à investir en bourse tout en les prevenant que cet investissement doit être prévu sur le long terme.

A cet effet, il a recommandé aux particuliers d'investir sur le long terme, garder son sang-froid et ne pas paniquer quand les cours baissent, se faire guider par un professionnel et se méfier des rumeurs.  

La BRVM, bourse commune à la Côte d'Ivoire, au Bénin, au Burkina Faso, à la Guinée-Bissau, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Togo, a 46 sociétés cotées dont 35 ivoiriennes.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Festival Africa Tress fashion : Les organisateurs chez le maire de la ville d'Auxerre.

Portrait/ Stanislas et Jeanne Zezé (PDG de Bloomfield) : Quand l’entrepreunariat se conjugue en couple