Processus d’identification, libération des prisonniers politiques, retour de Gbagbo : La JFPI donne 2 semaines à Ouattara





Processus d'identification,libération des prisonniers politiques,Laurent Gbagbo,JFPI,FPI,Lia Gnan Ferdinand


Le secrétaire général de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (JFPI)’ Lia Gnan Ferdinand, a donné deux semaines au président de la République, Alassane Ouattara, pour trouver des solutions à des problèmes qu'il a soulevé. Au cours d’une conférence de presse, ce vendredi, au siège du parti, le Front populaire ivoirien  (FPI), à Abidjan, il a soulevé trois principales préoccupations.
La première concerne le processus d’identification. Il a notamment demandé au gouvernement d’augmenter le nombre de centres l’enrôlement, passant de 113 à 11.000 comme en 2010, afin de permettre à tous les Ivoiriens de pouvoir obtenir la carte nationale d’identité.
Lia Gnan Ferdinand a également exigé la libération des prisonniers politiques. Il attend aussi des autorités ivoiriennes qu’elle facilitent le retour de l’ex-président de la République de Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo.
La JFPI a accordé deux semaines au président de la République et au gouvernement pour trouver des réponses à ses préoccupations. Prenant l’opinion nationale et internationale à témoins, elle a dit se réserver le droit d’utiliser tous les moyens démocratiques pour obtenir gain de cause, comme par exemple des marchés éclatées sur toute l’étendue du territoire national.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Destruction des affiches publicitaires : La chambre des afficheurs dénonce le caractère illégal et arbitraire de l’opération

Réduction de la fracture numérique : une salle multimédia pour les étudiants et personnes handicapés