Coronavirus: la Banque mondiale annonce une aide allant jusqu’à 12 milliards de dollars (communiqué)





Coronavirus,aide de la Banque mondiale


Le Groupe de la Banque mondiale annonce la fourniture d’une aide d’un montant allant jusqu’à 12 milliards de dollars pour faire face au coronavirus, indique un communiqué de l'institution dont copie est parvenue à pressecotedivoire.ci.

Le programme de financement accéléré de la lutte contre le coronavirus permettra de décaisser un premier montant allant jusqu’à 12 milliards de dollars, indique la note.

"Nous nous efforçons d'apporter une réponse rapide et modulable, basée sur les besoins des pays en développement, pour faire face à la propagation de COVID-19", a déclaré David Malpass, président du Groupe de la Banque mondiale, ajoutant, "Cela comprend des financements d'urgence, des services de conseil et une assistance technique, basés sur les instruments et l'expertise existants du Groupe de la Banque mondiale afin d’aider les pays à répondre à la crise".

Ce premier financement, conçu pour apporter un appui rapide aux pays en proie aux conséquences sanitaires et économiques de cette pandémie devrait aussi aider les pays membres de l’institution à prendre des mesures efficaces pour faire face et, si possible, atténuer les conséquences tragiques du COVID-19 (coronavirus).

Ce nouveau mécanisme accéléré permettra au Groupe de la Banque mondiale d’aider les pays en développement à renforcer leurs systèmes sanitaires, notamment par l’amélioration de l’accès aux services de santé dans le but de protéger les populations de l’épidémie, le renforcement de la surveillance de la maladie, l’intensification des interventions de santé publique et la collaboration avec le secteur privé afin de minimiser les répercussions de l’épidémie sur les économies.

Les niveaux de risque et de vulnérabilité face au coronavirus variant d’un pays à l’autre, l’appui apporté aux uns et aux autres sera tout aussi différencié. Le Groupe de la Banque mondiale ciblera en priorité les pays les plus pauvres ainsi que ceux les plus à risque et dépourvus de capacités suffisantes. Le Groupe de la Banque mondiale adaptera son intervention et les modalités d’allocation de ses ressources en fonction de la propagation de la maladie et de l’évolution de ses effets.

Ce financement sera sous forme de dons et de crédits à faible intérêt de l’IDA en faveur des pays à faible revenu, et de prêts de la BIRD pour les pays à revenu intermédiaire.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Plus de 50 ha d’hévéa ravagés par des flammes à Bocanda

Des anomalies constatées au centre d’enrôlement de la CNI de Nassian