Plus de 300 millions d’euros pour le financement d’une nouvelle centrale électrique en Côte d’Ivoire (communqué)





IFC,Centrale électrique


La Société financière internationale (IFC), membre du Groupe de la Banque mondiale, a annoncé ce lundi, la signature d'un programme de financement de 303 millions d'euros au profit d'un nouveau projet de centrale électrique au gaz en Côte d’Ivoire, indique un communiqué de l’institution financière.

Baptisé, Atinkou, ce projet, d’un coût total de 404 millions d’euros permettra, selon IFC d'augmenter la production et la fourniture d'énergie de la Côte d’Ivoire où, en 2017, seulement 66% de la population avaient accès à l'électricité.

Le projet consiste en une concession de 20 ans pour développer et exploiter une centrale électrique au gaz naturel de 390 MW située à environ 40 kilomètres à l'ouest d'Abidjan. En utilisant une technologie de turbine à cycle combiné à haut rendement, la centrale contribuera à réduire considérablement les coûts de production électrique et les émissions de gaz à effet de serre de la Côte d'Ivoire, en partie grâce au remplacement d’unités de production d’ancienne génération.

Le projet est porté par le groupe Eranove, un groupe industriel de premier plan qui gère plusieurs actifs dans le domaine de l'eau et de l'électricité en Afrique de l’ouest et en Afrique centrale. Eranove possède et exploite notamment le projet CIPREL, qui, avec ses 544 MW, est la plus grande centrale électrique en Côte d'Ivoire.

 

« Une fois que la centrale sera construite, Atinkou fournira une électricité abordable à plusieurs milliers de foyers et d'entreprises, tout en aidant la Côte d'Ivoire à atteindre son objectif de transition vers une production d'électricité plus verte. L'investissement d'IFC dans ce projet témoigne de son engagement de longue date dans le secteur de l'électricité en Côte d'Ivoire, qui a débuté en 1994 sur le projet CIPREL », rappelle Linda Rudo Munyengeterwa, directrice régionale d’IFC pour les infrastructures et les ressources naturelles au Moyen-Orient et en Afrique.

 

« Atinkou s'appuie sur l'expertise et l'expérience acquises par le groupe Eranove avec la centrale électrique CIPREL. Elle illustre ainsi la force du modèle industriel d'Eranove et son ancrage sur l'expertise et les compétences africaines. Atinkou confirme également la position de leader d'Eranove en tant que producteur indépendant et gestionnaire délégué de services publics dans les secteurs de l'eau et de l'électricité en Côte d'Ivoire. Nous tenons à remercier l'État de Côte d'Ivoire et IFC pour leur confiance qui permettra d'augmenter la production d'énergie en Côte d'Ivoire, favorisant ainsi le développement du pays et de la sous-région », souligne Marc Albérola, directeur général du groupe industriel Eranove.

 

Chef de file et coordinateur au niveau mondial, IFC a structuré l'ensemble du financement de dette de 303 millions d'euros, avec la participation de la Banque africaine de développement (BAD), la Société néerlandaise de financement du développement (FMO), la Deutsche Investitions- und Entwicklungsgesellschaft (DEG) allemande, l’Emerging Africa Infrastructure Fund, qui fait partie du Private Infrastructure Development Group, et le Fonds de l'OPEP pour le développement international. IFC a également consenti un prêt de 91 millions d'euros pour son propre compte, et fourni des swaps de taux d'intérêt afin de couvrir le risque sur les taux d'intérêt du projet.

Depuis les années 1990, IFC et la Banque mondiale soutiennent les efforts du gouvernement ivoirien pour développer un secteur de l'énergie financièrement viable. Ce nouveau programme de financement s'appuie sur le succès de CIPREL, qui fournit de l'électricité à un prix abordable dans le pays depuis 1995.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Décès d'Erickson Le Zulu: Son manager Youl Sayal parle

Côte d’Ivoire/ Presse : Le SYNAPPCI Intègre la Fédération Internationale des Journalistes (FIJ