Presse : le FSDP distribue plus de 700 millions FCFA aux organisations du secteur des médias





PRESSE,MEDIAS,FSDP,FINANCEMENT


Le Fonds de soutien et de développement de la presse (Fsdp) a remis, ce vendredi, à la Maison de l’entreprise, à Abidjan-Plateau, un financement de plus de 700 millions FCFA au profit des organisations professionnelles du secteur des médias, au titre de l’année 2018.
"Au titre de l’année 2018, le montant global des interventions du FSDP au profit du secteur des médias privés s’élève à 788.910.717 FCFA", a indiqué le directeur exécutif du FDSP, Bernise N’Guessan, à la cérémonie de présentation des interventions de sa structure au profit du secteur des médias.
Ces interventions, reparties dans les domaines de la formation, de l’étude, du financement et de la garantie des emprunts bancaires, sont allées à 12 organisations professionnelles du secteur, entre autres, au Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci), à l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), à l’Union des radios de proximité de Côte d’Ivoire (Urpci) et de la Mutuelle sociale des journalistes et professionnels de la communication (MS Médias).
Outre ces interventions, Bernise N’Guessan a également souligné que le FSDP a financé la formation de 278 personnes avant de conclure, "nous avons accompli notre mission".
Le montant global des interventions du FSDP au profit du secteur des médias privés pour l’année 2017 s’est élevé à 1.245.127.112 FCFA, rappelle-t-on.
Les représentants des bénéficiaires ont, à travers le FSDP, traduit leur reconnaissance au chef de l’Etat et au Premier ministre pour cet appui au secteur des médias. Ils ont toutefois souhaité que la subvention à l’impression des journaux soit prise en compte pour l’année 2019.
Le ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré, pour qui les attentes ne sont pas tombées dans des oreilles de sourd, a appelé les médias à redoubler de vigilance face aux fakes news, appelant les hommes de médias au respect quasi-sacerdotal de l’éthique et de la déontologie. 
"L’Etat vous accompagnera toujours", a-t-il rassuré avant d’appeler les organes de presse à se conformer au texte en vigueur avant le 2 mars 2019.


Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Des fraudeurs aux examens sous mandat de dépôt à Grand Bassam

Formation des acteurs du marche financier régional de l'UEMOA: la BRVM et une université du Québec signent un mémorandum de coopération