Religion : Face au covid-19, voici comment les chrétiens de Cote d'ivoire préparent la fête de pâques





Côte d'Ivoire,Coronavirus,chrétiens,paques


Après la célébration du dimanche des rameaux que les chrétiens catholiques et par ricochet tous les chrétiens de Côte d’Ivoire ont pu suivre depuis les antennes de la RTI 1, mais aussi sur les ondes des radios et télévisions confessionnelles à cause de la fermeture des temples et églises, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, la semaine sainte est enclenchée depuis le lundi 6 avril.

Pour que tous les chrétiens puissent continuer de communier avec leur Dieu, les autorités religieuses ont chacun à son niveau pensé à des stratégies.  Ainsi, chaque paroisse a créé une page Facebook dédiée en vue de permettre à chacun de suivre la messe depuis sa position.

Le père Logbo, curé de la paroisse Saint Pierre de Zoé Bruno à Koumassi nous a expliqué qu’il dira des messes depuis le Centre Mathieu Rey de Koumassi en direct sur la page Facebook de sa paroisse.

Le père Norbert Eric Abékan, curé de la paroisse Sainte Famille de la Riviéra 2 a pour sa part initié un programme intitulé " Vivre la semaine sainte en temps de confinement" car pour lui "nul ne peut confiner Jésus".  Il propose pour ce faire un exercice spirituel pour mieux vivre la semaine sainte et méditer sur la passion du Christ avec des sujets de prières et de méditation.

Certains présidents de conseils paroissiaux et responsables de communications continuent de réfléchir à des voies et moyens de rapprocher les chrétiens de Dieu.

C’est le cas de M. Alexandre Adou, Vice-président du conseil paroissial de la paroisse Notre Dame de l’Assomption de Koumassi-Prodomo, qui a déjà pu obtenir de son curée qui est par ailleurs le vicaire épiscopal de Koumassi, de faire des messes dans les huit (8) paroisses sous sa supervision, avec une vingtaine de personnes.

Au sein des églises évangéliques, c’est le même constat. Les pasteurs, révérends, prophètes et servantes de Dieu utilisent les réseaux sociaux, radios et télévisions confessionnelles pour passer les messages divins à leurs ouailles

Pour les messes du jeudi saint, le chemin de la croix du vendredi saint, la veillée pascale du samedi saint et la messe pascale du dimanche, tous ont convenus de les faire sur les supports de communication appropriés afin de permettre aux chrétiens de célébrer la résurrection de Jésus-Christ, malgré les menaces du coronavirus.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Assumer son boycott

Insécurité : des braqueurs recherchés par la police