FIF : Voici l’intégralité du discours d’Eugène Diomandé





Football,Fif,Eugène Diomandé,Didier Drogba


Candidat à la presidence de la FIF, Eugène Diomandé a pris tout le monde de court en annonçant sa decision de renoncer au prochain scrutin et de se rallier à Didier Drogba. Voici l’intégralité de son discours.

 

Mr le sénateur et conseiller spécial du candidat Didier Drogba, Mr Marc Wabi, directeur général de Deloitte et représentant des sponsors locaux, Messieurs les presidents de clubs, toutes divisions confondues, Koné Abdoulaye, président du Denguele Odienne, soutien originel de Didier Drogba, Dosso sinaly, président de l’ES Bafing et directeur de campagne de Didier Drogba, Anzouan Kacou, football en 2020;  je vous ai convié à ce point de presse pour vous annoncer le retrait de ma candidature, et concomitamment, mon soutien à la candidature de Didier Drogba ex-buteur et capitaine des éléphants de Côte d’ivoire, légende et icône du football ivoirien, africain et mondial.

Ce soutien n’est pas un ralliement simple, mais aussi et surtout une adhésion à son projet pour le football ivoirien Le candidat Drogba vous a déjà proposé et expliqué ce projet, et je ne vous ferai pas l’injure de le détailler à nouveau. Vous avez tout simplement noté avec moi, son caractère innovant, enrichissant et quasi révolutionnaire. Ce projet qui se distingue par un financement audacieux et une organisation professionnelle, débouchera inéluctablement sur le bond qualitatif qui permettra à nôtre football de sortir de son confinement financier extrême et de sa longue mise en quarantaine dans les phases finales des coupes africaines de clubs.

J’ai effectué le choix de Didier Drogba, par ce que conforme à la volonté de changement, voire de rupture avec la gestion financière et administrative de nôtre football. Oui, il faut donner une chance à nôtre football de sortir des sentiers battus et des réflexes mécaniques entretenus depuis 30 ans par un groupe d’amis qui se font la passe ou se taclent au rythme des trahisons et des changements de régime politique. Quoi de mieux que cet attaquant de rupture et dynamiteur des défenses pour faire sauter le verrou d’un système qui a fait du football ivoirien un mouroir ?

Je suis heureux de me retirer définitivement de la candidature à la présidence de la Fifa,après cette 2e tentative avortée, il n’y aura pas de 3e essai, cela doit vous rappeler quelque chose qui est dans l’air du temps, et je passe le relais de la lutte pour le développement et le renouveau du football ivoirien à un champion qui va réussir là où j’ai échoué, gagner les élections, car il a tout ce que je n’ai pas eu et il ne manque pas totalement de ce qu’on me reconnait.

A vous, acteurs du football ivoirien : dirigeants,joueurs, journalistes, arbitres, sponsors et politiciens, je vous demande de saisir cette chance de progrès. Je dis OUI à mes aînés et amis présidents de clubs, Jacques Anouma, Roger ouegnin, Salif Bictogo, Oui à un consensus inclusif d’un football ivoirien apaisé autour de Didier Drogba. Oui,oui,oui, dusse’ je me mettre à genoux comme il l’a fait un soir à khartoum, implorant l’union et la paix en Côte d’ivoire : Pardonnez !

En lecture en ce moment

Michel Coffi Benoît, membre fondateur du mouvement « Sur les traces d’Houphouët » : "Adjoumani a eu le nez creux"

Championnat d’Afrique de Cecifoot, l’organisation retirée à la Côte d’Ivoire pour le Nigéria