Solidarité COVID-19 et ramadan 2020: Des cadres RHDP comblent les populations de Tafire, Nidiekaha et Badiakaha





Solidarité COVID-19, ramadan, RHDP,


La chaine de solidarité et d’entraide consécutives à crise de la pandémie du nouveau coronavirus et ses conséquences néfastes a fait escale dans les sous-préfectures de Tafiré, Nidiékaha et Badikaha. La coordination des cadres et élus RHDP de cette région, présidée par Ouattara Sié Abou, directeur général des Impôts a offert des vivres et non-vivres aux populations défavorisées. Les habitants de Tafiré et Nidiékaha ont reçu leurs kits sanitaires et alimentaires le vendredi 1er mai 2020 qua'd ceux de Badikaha ont été servis le samedi 2 mai. A chaque étape, le président Ouattara Sié Abou et sa délégation ont invité leurs frères et sœurs à respecter les gestes barrières indiqués par le gouvernement et le ministère de la santé et de l’Hygiène publique pour freiner la progression du covid-19. Profitant de son séjour de solidarité, la coordination des cadres et élus RHDP de Tafiré, Nidiékaha et Badikaha, a fait d’une pierre deux coups. En plus du soutien exprimé dans le cadre du covid-19, elle s’est aussi montrée solidaire des frères musulmans dans cette période de jeûne qu’ils observent. Ils ont à cet effet remis des kits Ramadan aux fidèles de l’islam. Les porte-paroles des musulmans et les délégués des populations réceptrices des dons Covid-19 ont traduit leur reconnaissance au président Ouattara Abou Sié et sa délégation, au nom des bénéficiaires. Signalons que cette action a été possible avec l'apport des cadres dont le DG du budget et de L'économie, M. Traoré Seydou qui est par ailleurs le Président d'honneur de la Coordination et celle de Ouattara Dramane (OD), secrétaire exécutif de la Coordination ainsi que celle du très disponible PCO de ces rencontres, le maire de Tafiré, Charles Sanga. Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Collision entre deux hélicoptères à Katiola : Voici ce qui s'est réellement passé

Arnaque au logement : Quatre escrocs mis aux arrêts