Projet de logements sociaux de la MUPEMENET : Bruno Koné dissipe les réticences des responsables de la mutuelle





Projet de logements sociaux,MUPEMENET,Bruno Koné


Le ministre de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, Bruno Nabagne Koné, a dissipé toutes les réticences et tous les doutes des responsables de la Mutuelle des personnels du ministre l’Éducation nationale et de l’Enseignement technique (MUPEMENET) quant à leur projet de logement sociaux. Au cours d'une séance de travail à son cabinet, le membre du gouvernement leur a expliqué les avantages pour eux à adhérer au projet et les efforts consentis par l’État pour rendre les logements accessibles au plus grand nombre. " Ce projet est une énorme opportunité pour les enseignants de Côte d’Ivoire. Il comporte plusieurs avantages. Le taux de crédit appliqué est intéressant. En outre, l’Etatsupporte près de 50 % du coût du logement, en prenant en compte le coût de la voirie et réseaux divers (VRD) primaire et secondaire, le coût du terrain est subventionné ", a expliqué le ministre. Qui a ajouté que pour le projet, il n'y a pas d'apport initial. " Il ne comporte aucun risque auquel les acquéreurs peuvent être exposés. Les frais affichés sont parmi les meilleurs en Côte d’Ivoire. Nous comptons sur vous pour la réussite de ce projet pilote. C’est un projet extrêmement important pour les enseignants. C’est aussi un projet pilote. S’il réussit, nous l’étendrons à d’autres fonctionnaires. Nous avons déjà signé plusieurs conventions pour l’acquisition de plusieurs hectares de terrain. Bien d’autres étapes ont été déjà franchies. Nous tenons à ce que les intérêts des enseignants soient bien protégés dans le cadre de ce projet", a fait comprendre Bruno Koné.
Explications rassurantes, selon Michaël Boko, qui a promis mettre tout en œuvre pour sensibiliser ses camarades mutualistes. Il a toutefois souhaité la création d'une cadre de concertation entre la MUPEMENET et le premier opérateur immobilier sélectionné pour le projet.

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Grève d'un syndicat d'enseignants: Kandia Camara met en garde

Situation socio-politique : pourquoi la déclaration des Évêques soulève autant de passions?