COVID-19: La CIE dément des pénalités appliquées sur des factures dont la date limite a été reportée par l’Etat (communiqué)





COVID-19,Facture CIE,Pénalités


La Compagnie ivoirienne de l’électricité (CIE) a précisé mercredi dans un communiqué transmis à l’AIP, qu’aucune pénalité n’a été appliquée sur des factures dont la date limite a été reportée par l’Etat dans le cadre des mesures prises pour réduire l’impact de la COVID-19 sur les ménages.

Cette mise au point de la compagnie de l’électricité intervient à la suite de certaines publications sur les réseaux sociaux faisant état d’application de pénalités sur les factures concernées par la mesure.

A ce effet, prévient la compagnie, les dates limites de ces factures fixées respectivement au 15 juillet et 17 août 2020 n’étant pas  encore arrivées  à  expiration, il est matériellement impossible d’y appliquer des pénalités.

Les  cas  de  pénalités observés sont  ceux  portant  sur  des  impayés  antérieurs  à  la  période  de mars et avril 2020 et des factures de clients   abonnés  au  tarif professionnel et non concernés par la mesure de report de date limite.

«La CIE voudrait donc rassurer l’ensemble de ses abonnés et leur confirmer que les allégations circulant sur les réseaux sociaux sont sans fondement. La CIE veille à l’application effective des mesures arrêtées par le Gouvernement. En tout état de cause, dans le cadre de la vérification de la bonne application des mesures décidées par le gouvernement, un contrôle est actuellement en cours par l’ANARE-CI», clarifie le communiqué.

Dans le cadre des mesures sociales du gouvernement pour soutenir les populations face à la pandémie de la COVID-19, il avait été décidé par le gouvernement, au titre des factures d’électricité, de la prise en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire des factures des mois de mars et d’avril 2020 pour l’ensemble des clients abonnés au tarif social qui sont en mode post-payé.

De l’octroi de crédit d’énergie gratuit pour les clients abonnés au tarif social qui sont en mode prépayé.

Du report  des  dates  limites des  factures des mois de mars et avril 2020 pour l’ensemble des ménages respectivement au 15 juillet et au 17 août 2020, sans application de pénalité de retard sur lesdites factures et sans possibilité de suspension de la fourniture d’électricité pour cause d’impayé.

(AIP)

bsp/fmo

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Football : Le geste de Gervinho qui a impressionné le monde

Paieries de la Côte d’Ivoire à l’étranger : Les acteurs en quête de qualité comptable