Le patronat de la presse ivoirienne pleure la mort d'Amadou Gon Coulibaly





le-patronat-de-la-presse-ivoirienne-pleure-la-mort-damadou-gon-coulibaly


Déclaration du Groupement des éditeurs de presse de Côte d’Ivoire (Gepci) relative au décès d’Amadou Gon Coulibaly

 

O

C’est avec Consternation et une vive émotion que nous avons appris le rappel à Dieu du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly le mercredi 8 juillet 2020.

En ces instants de douleur, et de difficile épreuve pour la nation toute entière, le patronat de la presse ivoirienne présente ses condoléances les plus émues à la nation, au président de la République, aux membres du Gouvernement, à sa famille politique et à sa famille biologique.

Le Gepci s’incline devant la mémoire et l’engagement d’un grand commis de l’Etat qui a travaillé sans relâche, pour le bonheur des populations.

Les Editeurs de presse de Côte d’Ivoire retiennent du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, un grand homme qui a été attentif aux préoccupations des acteurs des médias en Côte d’Ivoire. Il s’est investi sans réserve à apporter des solutions à l’ensemble de l’écosystème du secteur des médias à travers d’importantes réformes structurelles.

Le Gepci associe à ces condoléances, son épouse et la grande famille Gon Coulibaly et souhaite beaucoup de courage au Président de la République afin de surmonter cette difficile épreuve.  

 

Fait à Abidjan le 15 juillet 2020

En lecture en ce moment

Industrie du cacao en Côte d’Ivoire : Une carte de responsabilité pour améliorer la transparence

Education nationale : l’opération d’affectation en 6e débute le 24 juillet