Affaire de chefferie du village Modeste: Le pouvoir de Nanan Jonas Niamkey Konney légitimé





Chefferie,Modeste,Grand-Bassam


Dépuis quelques années, le village de Modeste, dans la commune de Grand-Bassam traverse une crise au niveau de sa chefferie, du fait de l'absence prolongée de Nanan Simon Konin, l'ancien chef. Pour corriger ce vide, la population en générale, et la famille Konney en particulier, détentrice de l'exercice du pouvoir, ont porté leur choix sur Nanan Jonas Niamkey Konney pour la gestion des affaires courantes.
 Au bout d'une procédure administrative et judiciaire, une ordonnance de justice no 91 du 06/10/2020 vient de le conforter de sa fonction, de façon provisoire avant la finalisation de certaines démarches. Cette ordonnance, signifiée à toutes les autorités, a été présentée le jeudi 29 octobre 2020, après-midi, en présence des populations dudit village et d'un commissaire de justice, Me. Koman Akiapo Stephane qui a lu publiquement son contenu tout en l'expliquant.
 À cette cérémonie qui a eu lieu à l'école primaire de la localité, la famille Konney, par son porte-parole, Kouao Konin Serges, a salué l'ordonnance de justice, et a réaffirmé son choix sur le benjamin de la famille. "Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre d'années. Et Jonas Konney Niamkey, notre benjamin est une valeur sûre, et très dévoué. Soutenez le.", a-t-il dit.
 Prenant la parole, Nanan Jonas Niamkey Konney, après avoir traduit sa gratitude aux chefs des différentes communautés, a dit sa vision pour le village. "Tous nous allons œuvrer pour le développement de notre village qui est longtemps resté dans la léthargie. Nous y arriverons en mettant d'abord fin aux nombreux problèmes fonciers, et bien d'autres.", a-t-il rassuré. 
En attendant la cérémonie d'intronisation dans la pure tradition N'Zima, les anciens de la famille Konney ont procédé à une libation pour invoquer le soutien des mânes.
Solange ARALAMON 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Jeux africains 2019 : Le taekwondo offre à la Côte d’Ivoire ses premières médailles

Abidjan sous les eaux: Ces images qui parlent plus que les mots