Côte d’Ivoire/ Contentieux électorale : La cour constitutionnelle confirme les victoires d’Emmou Sylvestre et Jean-Louis Moulot





contentieux électorale,verdict,chambra administrative de la cour suprême


La Chambre administrative de la Cour suprême concernant le contentieux électoral des élections municipales partielles du 16 décembre 2018 a confirmé, ce mercredi 23 janvier 2019, les victoires de Dr Emmou Sylvestre et Jean-Louis Moulot à Port-Bouët et Grand-Bassam.

Les juges de cette Chambre ont décidé qu’à Port-Bouët, Dr Emmou Sylvestre, le candidat du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI RDA) qui avait en face de lui Siandou Fofana du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP), a été confirmé comme vainqueur, avec un score de 62,55% contre 33,61% de voix pour son adversaire.

A lire aussi: Malgré des inquiétudes : Les élections municipales partielles se déroulent dans le calme à Grand-Bassam

A Grand-Bassam, la requête du maire sortant , Georges-Philippe Ezaley, qui a saisi la cour suprême en accusant son adversaire d’avoir engagé des loubards pour vandaliser plusieurs bureaux de vote où il était donné favori, a été rejetée.  Le candidat du Rhdp, Jean-Louis Moulot, qui a été déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante (Cei) avec 8 319 voix, soit 51,91%, contre 7327 voix, soit 45,72%, a été donc confirmé.

Solange ARALAMON

 

 

En lecture en ce moment

Athlétisme / Ta Lou Marie Josée décroche la médaille d'argent à la Copernicus Cup

CAN 2019 : Aliou Cissé (coach Sénégal) : "je ne cours pas après les millions''