Littérature: Alliémon'n Effiq livre la ''Dernière lettre de Césaire ''





litterature-alliemonn-effiq-livre-la-derniere-lettre-de-cesaire


Littérature Parution de Livre : Alliémon'n Effiq livre la "Dernière Lettre de Césaire"

Couché du sommeil éternel le 17 avril 2008 à l'âge de 95 ans ,Aimé Césaire l'écrivain , dramaturge , poète ,essayiste français , fondateur et représentant du mouvement littéraire la " Négritude" reste vivace dans les esprits.Son idéologie et son combat inlassable pour une Afrique qui s'assume continuent d'inspirer des jeunes loups de la littérature africaine.Une lignée au coeur de laquelle ,Alliémon'n Effiq occupe une place de choix.

L'étudiant ivoirien basé à Tunis depuis plusieurs années  vient  en effet de publier une exquise galette intitulée " Dernière Lettre de Césaire".Un chef-d'œuvre de 50 pages  paru aux GNK Éditions Tunis ce 15 décembre .Jeune auteur élevé à la sève de la littérature négro-africaine,un mouvement dont il se réclame ,Alliémon'n Effiq  entend apporter sa contribution à l'édification de la nouvelle  anthologie culturelle.
Pour lui ,"Dernière Lettre de Césaire est  un legs, un testament d'espoir pour la renaissance africaine. L'Afrique doit s'assumer, se supporter pour dire jusqu'ici je sens que je dois beaucoup à moi-même. Dans ce livre nous mettons en avant le chant de la liberté.".Et le jeune auteur voudrait que nous retenions ceci à la lecture de son œuvre."Césaire nous exhorte à travailler pour le parallélisme des cultures et de notre dignité face au défi du monde. L'Afrique est retardée dans son essor, ça ne doit pas être une excuse pareil pour se relâcher mais s'assumer en homme libre conscient que les générations futures devront suivre nos pas. C'est un héritage en vrai", explique t-il.
Une conception de son Afrique qui trouve un écho retentissant à travers ces quelques bonnes feuilles."Il fallait commencer par l’Afrique…Moi, je parle de milliers d’hommes sacrifiés au Congo-Océan. Je parle de ceux qui, à l’heure où j’écris, sont en train de creuser à la main le port d’Abidjan. Je parle de millions d’hommes arrachés à leurs dieux, à leur terre, à leurs habitudes, à leur vie, à la vie, à la danse, à la sagesse ».AIMÉ CÉSAIRE ; in discours sur le colonialisme (Extrait de l'avant-propos page 7) pour la première illustration puis de cet extrait suivant pour la seconde. "L’espoir de paraître sur la montagne de la liberté m’emporte si grandement que la vie me déporte. Énorme, que l’humanité témoigne la sympathie à chaque membre de sa corporation.C’est beaucoup d’être un, libre avec sa conviction de ne nuire personne. Jusqu’ici, j’en déduis que c’est bien l’ignorance qui a montré le chemin de la haine au monde. Oui, après grande réflexion, je l’avoue." , Extrait page 49.
L'oeuvre "Dernière Lettre de Césaire " qui est 4e œuvre du jeune auteur Alliémon'n Effiq ( 26 ans ) est à déguster sans modération.Elle est déjà disponible dans toutes les librairies ivoiriennes et tunisiennes.
SERCOM

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Savoir partir

Revue de presse : le RHDP pêche gros à l’UDPCI et au FPI