Sénégal : l’opposant Ousmane Sonko accusé de viol et de menace de mort





senegal-lopposant-ousmane-sonko-accuse-de-viol-et-de-menace-de-mort


L’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2019, Ousmane Sonko a été accusé de viol et de menace de mort par une femme de 20 ans. Celle-ci dit avoir été menacée à plusieurs reprises par l’opposant sénégalais Ousmane Sonko pendant son service dans un salon de beauté et de message, dont il est un client habituel, rapporte le journal le Monde.
Selon le témoignage de la jeune femme, il aurait exigé des faveurs sexuelles et l’aurait menacée de deux armes. "Il m’a transformée en objet sexuel et je n’arrive plus à vivre ces viols répétés", dit-elle, dans  un extrait de la plainte diffusé dans des médias sénégalais.
Convoqué le lundi 8 février à la gendarmerie nationale, il reçoit devant son domicile une dizaine de sympathisants venus manifester leur soutien. Malgré le gaz de lacrymogène, de fumées de pneus et voitures brûlées dans les rues du quartier huppé de Cité Keur Gorgui, à Dakar, la police ne réussit pas à les disperser.
Des accusations que rejettent en bloc les partisans du député et dirigeant du Pastef (Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité), dénonçant un " complot ". " Khalifa Sall, Karim Wade… Tous les adversaires politiques de Macky Sall ont été éliminés. Sonko est le seul espoir. S’il est arrêté, le Sénégal n’aura plus d’opposition", lance Ibrahima Dia, jeune sympathisant sans emploi qui assure être là pour " protéger Sonko de toute arrestation ". 

Khady SANOGO (stagiaire)

En lecture en ce moment

Kenya: Covid-19, le personnel médical menace de faire une grève

Remise officielle de permis de conduire : Mamadou Touré demande au gouvernement d’amplifier l’opération