Annexe fiscale 2021 : Des experts comptables dresse une analyse pour les membres de la FIPME





annexe-fiscale-2021-des-experts-comptables-dresse-une-analyse-pour-les-membres-de-la-fipme


Le président de l’Ordre des experts comptables de Côte d’Ivoire (OEC-CI), Koné Drissa, accédant à la demande du président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FIPME), Dr Boguifo Joseph, a organisé une rencontre ce jeudi 11 mars au siège de la fédération, aux 2 Plateaux-Vallons, , en vue de procéder à l’analyse de l’Annexe fiscale 2021 en vue de faire des recommandations pertinentes au profit des PME.

A cet effet,  en présence du représentant du président de la FIPME, l’administrateur Sérikpa Dago Augustin et de son directeur exécutif, Anon Jean-Serge, deux experts comptables mandatés par l’OEC-CI, notamment MM. Komoin et Lobognon, ont restitué les résultats de leurs travaux devant des représentants d’organisation professionnelles membres de la faîtière des PME.

Ils ont expliqué que cette collaboration entre la FIPME et l’OEC-CI a pour but d’identifier les avantages que l’Annexe fiscale prévoit pour les PME, d’identifier les disposition pouvant négativement affecter ces entreprises et d’émettre des recommandations auprès des pouvoirs publics afin d’éliminer ou de mitiger les appréhensions des PME.

Les conférenciers ont annoncé que six articles sur les 33 articles boudés par les opérateurs économiques relativement à l’Annexe fiscale 2021, ont été mis en exergue dans leurs analyses pour révision. Ces analyses sont couronnées par des recommandations aux autorités nationales, pour permettre aux opérateurs économiques de mieux se comporter vis-à-vis de la fiscalité. Ce sont, entre autres, les articles 3, 5, 13 et 33.

Ils n’ont pas omis de signifier que l’OEC-CI n’a pas été associée à l’élaboration de l’Annexe fiscale 2021. Cela n’a cependant par empêcher l’Etat de lui reconnaître la compétence pour attirer son attention s’il existe des mesures qui peuvent embrayer le processus de développement.

“L’Annexe fiscale comporte un certain nombre de mesures visant les entreprises et notamment une réforme des régimes d’imposition dont l’impact prévisible suscite l’inquiétude des acteurs économiques du secteur privé”, a précisé M. Komoin.

Notons que l’Annexe fiscale à la Loi des finances N°2020-972 du 23 décembre 2020 portant budget de l’Etat de l’année 2021 a été publiée au Journal Officiel le 28 décembre 2020 et entrée en vigueur le 8 janvier 2021.

Les PME représentent autour de 30% du PIB national et emploient 23% de la population active en Côte d’Ivoire, selon la FIPME. Cette Fédération compte à ce jour 37 organisations professionnelles membres regroupant près de la moitié des 60 000 PME enregistrées à travers le pays.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Décédée ce samedi dans un tragique accident: Qui est Prof Laurence Adonis-Koffy?

Interview/ Ivoir’santé, CMU, carte intelligente, perspective de la MUGEF-CI…: Mesmin Komoé déballe tout