Lutte contre le travail des enfants : 21 mineurs burkinabè victimes de traite vont regagner leur pays





lutte-contre-le-travail-des-enfants-21-mineurs-burkinabe-victimes-de-traite-vont-regagner-leur-pays


Une vingtaine de mineurs burkinabè victimes de traite ayant été recueillis au centre de transit de l’ONG Côte d’Ivoire Prospérité (Abobo-Abidjan) depuis le 06 février 2021, vont regagner le Burkina Faso vendredi 26 mars 2021, a annoncé le jeudi 25 mars 2021 à Abidjan, la ministre ivoirienne de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Ramata Ly-Bakayoko.
C’était à la cérémonie de remise officielle de ces enfants aux autorités burkinabè.
« Je suis donc venue, accompagnée des membres du Cabinet de la Première Dame, du Consul du Burkina Faso et de quelques collaborateurs pour nous assurer de la bonne organisation du départ des enfants qui seront remis au ministère en charge de la Protection de l’Enfant du Burkina Faso, qui va s’occuper de la réunification familiale », a déclaré Ramata Ly-Bakayoko.
Selon la ministre, le rapatriement «sécurisé » de ces enfants sera assuré par une équipe composée d’un travailleur social du ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, d’un chargé du social et d’un attaché de défense de l’ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire.
Elle a, par ailleurs, réaffirmé la détermination de la Côte d’Ivoire à mener une lutte acharnée contre la traite et l’exploitation des enfants aussi bien au niveau national que transfrontalier.
Le samedi 06 février 2021, un véhicule de transport en provenance de Korhogo et en partance pour Aboisso a été intercepté avec à son bord 21 enfants de nationalité burkinabè, de sexe masculin. Ces enfants âgés de 12 à 18 ans étaient destinés à une exploitation dans une mine artisanale. Les trafiquants au nombre de quatre ont été mis à la disposition du parquet d’Aboisso.
 
Source: Primature

En lecture en ce moment

L'Olympiakos met fin au contrat de Yaya Touré

Affaire femme violentée et tombée d’un immeuble à Yopougon : voici le rapport du CNDH-CI