Côte d’Ivoire / Secteur agricole : Anzoumana Moutayé offre des bons de formation d’une valeur de 60 millions FCFA aux jeunes





Côte d'Ivoire,secteur agricole,bons,Anzoumana Moutayé


L’ex-ministre ivoirien de l’Entrepreneuriat, de l’Artisanat et de la promotion des PME, Anzoumana Moutayé,  a offert, ce vendredi, à Abidjan, des bons de formation d’une valeur de 60 millions FCFA à quelque 2.000 jeunes du secteur agricole, lors de la cérémonie de lancement du "programme émergence", initié par la Mutuelle générale des acteurs et auxiliaires de l’agriculture (MUGACI).

Selon les initiateurs, ce programme vise à lutter pour l’indépendance économique et d’apporter sa contribution au développement de la Côte d’Ivoire, à travers la formation, l’encadrement et le financement des activités des acteurs du secteur.

 "Le programme émergence a pour ambition de participer à la professionnalisation et au développement de l’agriculture de la Côte d’Ivoire par la formation et le financement de projets agricoles pour la réduction de la pauvreté et le chômage. Il s’agira de façon spécifique d’assurer la formation et l’encadrement, d’encourager les jeunes et les femmes au programme", a indiqué le président du conseil d’administration de la Mugaci, Tanoh Praho Patrick.

Il a regretté que la Côte d’Ivoire, premier pays producteur de cacao, de noix de cajou entre autres ne dispose pas d’un nombre suffisant d’organismes qualifiés de formation aux métiers de l’agriculture. "Le monde agricole en Côte d’Ivoire vit dans des conditions précaires du manque de formation adéquate et du financement des projets".

C’est donc pour trouver des pistes de solutions à ce problème que la "MUGACI, a regroupé les acteurs qualifiés, techniques, institutionnels du monde agricole afin de rendre l’agriculture ivoirienne encore plus dynamique", a-t-il ajouté, soutenant en outre que "pour les 5 années à venir, le secteur agricole demeurera le moteur de l’économie ivoirienne, loin devant le secteur minier et l’industrie".

Le ministre Anzoumana Moutayé a exprimé sa fierté pour ce projet de développement touchant à la jeunesse et a félicité les initiateurs. Pour lui, c’est une piste de solution pour permettre aux jeunes de trouver des emplois. 

"Vous avez pris la bonne option. L’agriculture demeurera un secteur pourvoyeur d’emplois pourvu que l’Etat y consacre des moyens conséquents", a déclaré l’ancien ministre de la Culture et de la Francophonie, soutenant en outre que l’un des problèmes majeurs dans le secteur agricole reste l’accès au financement.
Il a encouragé les jeunes à saisir cette opportunité en se formant. Car "sans formation, aucune structure n’acceptera de vous financer", a-t-il prévenu.

Il s’est engagé à soutenir le projet, ajoutant "l’agriculture à encore de l’avenir". Toutefois, il a invité les jeunes à se diriger vers les secteurs en croissance, mais aussi à innover.

Anzoumana Moutayé a saisi l’occasion pour leur prodiguer des conseils et a exhorté les initiateurs à ne pas faire de distinction par région dans la sélection des jeunes.

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/ Les diplômes de licence professionnelle en journalisme de l’ISTC Polytechnique reconnus par le CAMES

Un délestage de 72 heures constaté dans le Moronou