Eruption du volcan Nyiragongo en RDC : une coulée de lave provoque l’évacuation de la ville de Goma





eruption-du-volcan-nyiragongo-en-rdc-une-coulee-de-lave-provoque-levacuation-de-la-ville-de-goma


La population de la ville, située dans l’est de la République démocratique du Congo, a reçu samedi l’ordre d’évacuer, et une grande partie des habitants a fui vers le Rwanda voisin.

Une coulée de lave descendue des flancs du volcan Nyiragongo, et qui a provoqué la fuite en masse et dans la panique des habitants de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), s’est immobilisée dans les faubourgs nord-est de la ville, dimanche 23 mai au matin.

Du feu et de fortes émanations se dégagent du front de lave rocheux, noirâtre et toujours instable, situé exactement dans le faubourg de Buhene, où des maisons de plusieurs villages ont été englouties. L’aéroport, situé à quelques centaines de mètres de là, a été épargné.

Plusieurs séismes, une dizaine environ, ont été ressentis à Goma depuis l’aube. « Des gens commencent à regagner doucement leur domicile, la situation est plutôt calme pour le moment », a témoigné un habitant auprès de l’Agence France-Presse (AFP). « Mais la population a encore peur, elle est dans l’embarras car les autorités n’ont fait aucune communication ce matin », a-t-il ajouté.

Le président interrompt son séjour en Europe

L’éruption a débuté sans prévenir samedi en début de soirée. Des lueurs rougeoyantes ont commencé à s’échapper du cratère et une odeur de soufre s’est répandue dans Goma, située sur le flanc sud du volcan, sur les rives du lac Kivu. Cette soudaine activité volcanique a aussitôt provoqué l’inquiétude des populations, familières des colères du volcan, même si aucune coulée de lave n’était immédiatement visible de la ville, ni aucun tremblement de terre ressenti.

Lire la suite sur lemonde.fr

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Plus de 200 magasins partis en fumée au marché de Port-Bouët

CPI : Pourquoi Blé Goudé n’a pu intervenir