Compassion aux victimes des récents événements : Ministres ivoiriens et nigériens au garba





compassion-aux-victimes-des-recents-evenements-ministres-ivoiriens-et-nigeriens-au-garba


C’est par un "garba party" à Adjamé-Bromakotè qu’a pris fin la tournée de compassion aux victimes nigériennes des récents événements survenus à Abidjan. 

Avec le ministre Nigérien de l’intérieur et celui délégué aux affaires étrangères, la délégation ivoirienne conduite par la ministre d’Etat, ministre des affaires étrangères Kandia Camara ont partagé cet emblématique mets, "le fast-food ivoiro-nigérien, fruit par excellence de la coopération entre les deux pays" dira le ministre nigérien de l’intérieur. 

Mais avant,  les 2 délégations ont visité les quartiers qui ont été le théâtre de ces violences malheureuses parties d’un fake news, pour assurer la communauté nigérienne de l’excellence des relations entre les 2 pays. 

La ministre Kandia Camara  a exprimé la compassion et les regrets du Chef de l’Etat Alassane Ouattara et du peuple ivoirien. "Tous les auteurs seront recherchés et traduits devant les tribunaux. Plus jamais ça en Côte d’Ivoire!",  a-t-elle promis.

Les familles des 2 personnes décédées ont reçu une aide des 2 gouvernements engagés à poursuivre la coopération fraternelle entre la Côte d’Ivoire et le Niger. 

Dans la même veine, dans le cadre des rencontres  du Comité Consultatif d’Ethique (CCE) et relativement aux activités de sensibilisation de la communauté nigérienne suite aux événements du 19 et 20 Mai 2021. Le chef de service du Commissariat de Police du 35ème Arrondissement de la Riviera Palmeraie a initié une rencontre avec le bureau des jeunes de la Riviera palmeraie et la communauté Nigérienne résidant à la Riviera-palmeraie. 

Ces activités ont été marquées par des échanges, des photos de famille et un partage de repas avec pour menu le "Garba".

Solange ARALAMON

 

 

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Alassane Ouattara annonce la création de 12 nouveaux districts

En colère, des partisans de Laurent Gbagbo débarquent à la Cei : la raison