Congrès du FPI : Après sa rupture d’avec Gbagbo, Affi rompt avec l’ancienne organisation





congres-du-fpi-apres-sa-rupture-davec-gbagbo-affi-rompt-avec-lancienne-organisation


Au cours du 6e congrès du Front populaire ivoirien (FPI) qui s’est tenu, samedi, au Palais des sports de Treichville, Pascal Affi N’Guessan, son président, a clairement réaffirmé sa volonté de ne pas faire du neuf avec du vieux. Et, dans la réorganisation de la structure politique qu'il dirige, cela se voit clairement qu'il a opté pour la rupture. De manière générale, il affiche ses ambitions qui sont d'être proche de la base.
En fait, cette organisation s’est faite depuis 2018, mais beaucoup la découvre maintenant. Dans son discours lors du 6e congrès extraordinaire, il s’est attardé sur le sujet pour mieux l’expliquer aux congressistes.
"Depuis 2018, notre organisation repose sur de nouveaux principes, afin d’assurer une meilleure couverture territoriale, de renforcer l’encadrement. Chaque sous-préfecture est désormais érigée en fédération. Le nombre de fédérations a été ainsi presque multiplié par cinq et est passé de 150 en 2018 à 710. Grâce à ce meilleur maillage territorial, nos structures seront désormais au plus près des populations", a-t-il rappelé. Tout en poursuivant : "Chaque région administrative constituera dorénavant une entité politique, dotée d’un conseil politique régional présidé par un vice-président, pour assurer la mission de coordination des activités du parti. Chaque région administrative constituera dorénavant une entité politique, dotée d’un conseil politique régional présidé par un vice-président, pour assurer la mission de coordination des activités du parti". Et pour répondre à l’aspiration des militants et des Ivoiriens qui souhaitent un rajeunissement et une féminisation de la classe politique, il a annoncé l’entrée de nouvelles figures, en majorité des jeunes et des femmes, au secrétariat général et au secrétariat exécutif.
Le leader du FPI a également révélé la mise en place du Conseil politique permanent, nouvel organe consultatif, qui favorisera la contribution des pionniers du parti à la veille et à la réflexion stratégique, ainsi qu’à la prévention des conflits et le cas échéant à leur résolution. Il y a aussi l’éclatement de la cellule des enseignants du FPI en deux structures distinctes, dont l’une sera dédiée aux enseignants du primaire et l’autre aux enseignants du secondaire. Affi N’Guessan a aussi annoncé la mise en place d’une vice-présidence chargée des relations avec les organisations de masse afin de redynamiser les relations avec les syndicats et les organisations patronales. Il a expliqué qu'il entend, par cette restructuration, se rapprocher du monde syndical.
Comme on peut le voir, le patron du FPI, à travers cette réorganisation, entend se doter d’instruments en phase avec sa vision, celle de son parti, mais qui répond aussi aux aspirations des Ivoiriens. Conscient de ce que la force du FPI a toujours été sa base, le désormais seul homme fort du parti à la rose veut se rapprocher des populations. Cela transparaît clairement dans sa nouvelle vision qui se matérialise dans la nouvelle organisation dont il dote son instrument de lutte.

Modeste KONÉ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

France : Macron et Ouattara se sont parlés

11 cas de COVID 19 recensés à Séguéla