Business Forum Afrique de l’Ouest-Europe 2022: Le président du patronat ivoirien présente les attentes des secteurs privés ivoirien et africain aux Européens





business-forum-afrique-de-louest-europe-2022-le-president-du-patronat-ivoirien-presente-les-attentes-des-secteurs-prives-ivoirien-et-africain-aux-europeens


La Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI)  a procédé, le vendredi 19 novembre dernier au Radisson Blu hôtel d’Abidjan,  au lancement officiel du forum des affaires Afrique de l’Ouest-Union européenne qui se tiendra dans la capitale ivoirienne les 19 et 20 mai 2022 dans la capitale ivoirienne. 

A cours d’un panel de haut de niveau, les principaux acteurs du projet ont exprimé, chacun à son tour,  leurs attentes et leur volonté de mobiliser les secteurs privés européen et ouest-africain autour du forum. Pour le ministre ivoirien auprès du ministre des Affaires étrangères chargé de l’Intégration africaine, Alcide Djédjé, la nécessité pour l’Union européenne et les pays africains de se mettre ensemble pour rendre plus fort le secteur privé qui doit constituer la base d’un partenariat durable, avec des capitaux mixtes.   

"L’objectif du gouvernement ivoirien, c’est de rendre son secteur privé assez fort, conformément à l’ambition du pays de renforcer son leadership en Afrique de l’ouest et d’être un hub pour l’investissement direct européen", a-t-il déclaré. 

L’ambassadeur de l’Union européenne en Côte d’Ivoire, Jobst von Kirschmann, a révélé que l’Europe veut plus de commerce avec l’Afrique, plus d’investissements, et accompagner l’économie africaine dans la création d’emplois, surtout pour la jeunesse. 

"C’est avec le secteur privé que nous pouvons y arriver. Nous voulons amener les entreprises européennes à venir investir en Afrique, pour faire des investissements et accroitre le commerce avec le continent africain", a-t-il affirmé. 

Quant au président de la CGECI et de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’Ouest (FOPAO), Jean-Marie Ackah, il a traduit en trois points les attentes du secteur privé africain. Pour lui, ce forum doit être une occasion d’attirer davantage d’investisseurs vers la Côte d’Ivoire et les autres pays de l’Afrique de l’ouest.

 

Mais la plus grande attente du Patronat ivoirien, c’est de voir le partenariat avec l’Europe s’intensifier et se consolider avec d’autres partenariats pour arriver à un plateau beaucoup plus grand. 

"Notre proximité avec l’Europe peut nous permettre de passer à une entre étape de notre relation : la co-entreprise qui permettra aux hommes d’affaires européens, ivoiriens et africains de faire évoluer leurs projets vers la création d’entreprises communes. C’est la meilleure façon de pérenniser ce partenariat d’affaires", a fait savoir Jean-Marie Ackah, convaincu que le forum permettra d’enregistrer des avancées dans ce sens.

 Pour le président de la chambre de commerce européenne (Eurocham) en Côte d’Ivoire, Marc Alberola, ce forum est une opportunité pour conclure des partenariats.

 Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Présidentielle de 2020 : les avertissements d’Affi N’Guessan au pouvoir

L'argentin Lionel Messi drible Sadio Mané et remporte le ballon d'or 2019