Lutte contre le blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme : Une banque panafricaine obtient la certification AML30000





lutte-contre-le-blanchiment-de-capitaux-et-de-financement-du-terrorisme-une-banque-panafricaine-obtient-la-certification-aml30000

Les responsables de BGFIBank heureux de recevoir cette certification AML 30000



Dans le souci de participer à la lutte contre le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la Prolifération des armes (LAB/FTP) la BGFIBank Côte d’Ivoire a reçu le mardi 21 juin 2022  à Abidjan, la certification AML 3000 (Anti-money Laundering (AML) indice 30000).

Cette norme internationale, délivrée par l’organisme indépendant international Coficert démontre, dénote, selon les responsables de cette structure,  de l’engagement de la banque de garantir une meilleure transparence des transactions financières.

Cependant, selon Cristian Mocanu, Board Membre chez Coficert, la certification AML 30000, n’est pas « un chèque à blanc pour la banque». Celle-ci doit donc continuer à travailler pour améliorer de manière continue sa politique dans la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Car, cette certification qui a deux leviers, est délivrée pour une durée de trois ans, assortie d’un contrôle tous les ans.

L’administrateur directeur général de la Banque, Malick Ndiaye s’est dit conscient des défis de maintenir et d’améliorer le système au-delà de son niveau de maturité actuel précisant que c’est au prix de cette rigueur qu’ils passeront avec succès les étapes suivantes qui sont l’audit de suivi annuel et du renouvellement du certificat dans 3 ans.

Pour sa part, le président directeur général (PDG), Henri Claude Oyima,  qui a fait le déplacement d’Abidjan pour la circonstance, a expliqué que l’obtention de cette certification qui est une avancée pour l’institution dans un contexte international où les risques liés à la sécurité financière et aux pénalités découlant des violations des mesures de sanctions économiques, conduisent les partenaires internationaux à un désengagement progressif du continent africain.

« La certification AML 30000 que nous recevons aujourd'hui, traduit non seulement notre idéal, la recherche perpétuelle de l’excellence, dans la mise en œuvre de nos activités au quotidien, mais également notre prise en compte effective des risques significatifs que le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme fait peser sur la sécurité financière de nos Etats et du secteur financier dans sa globalité » a-t-il déclaré.

Il a expliqué par la suite que sa  banque bénéficie a obtenu plusieurs certifications depuis 2005. Ce sont la certification ISO 9001 version 2000 sur le périmètre de l’ensemble de ses activités, par le biais de BGFIBank Gabon. Mais aussi, la certification AML 30000 en RDC, au Gabon et aujourd’hui en Côte d’Ivoire.

Notons que la norme AML 30000, mise en place en 2017,  est l’une des certifications financières internationales les plus rigoureuses ainsi que la première à être spécifiquement adaptée à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Coronavirus : le ministère de la Santé recommande une vigilance accrue dans cinq régions

Mode : La ministre Françoise Remarck s’engage à accompagner les projets des créateurs ivoiriens