Marlyse Konan élue présidente de l'Union des journalistes de Yopougon





marlyse-konan-elue-presidente-de-lunion-des-journalistes-de-yopougon


Marlyse Aimée Konan a été élue à la tête de l'Union des journalistes de Yopougon (UJYOP) au terme de l'Assemblée générale qui a réuni les membres de ladite association ce samedi 30 juillet 2022. 

Unique candidate en lice ,  cette journaliste de " Radio Amitié"  a été portée à la tête de cette union des hommes et femmes des médias vivants dans la commune de Yopougon avec  45 voix sur 49 votants soit  un suffrage de 98, 83 %.  
" Nous venons de loin. L'UJYOP sort d'un profond sommeil. Notre voeu est maintenant de bâtir avec vous un nouvel instrument de solidarité. Avec vous, nous voulons bâtir une organisation assainie qui va faire référence aux quatre coins de Yopougon. Et je sais que je peux compter sur vous les femmes journalistes, sur vous les hommes de médias. Du travail nous attend." Tels sont les premiers mots de la toute nouvelle présidente de l'Ujyop, qui a également défini ses objectifs pour redynamiser cette association 
 " D'abord, il nous faut consolider notre organisation par une structuration moderne en la dotant d'organes forts. C'est pourquoi le premier chantier que nous allons engager ensemble, est celui de la refonte des textes qui nous régissent afin de les adapter au contexte actuel. Il nous faut bâtir la cohésion et organiser la solidarité. C'est la raison d'être de notre association. C'est pourquoi nous allons dans le premier semestre de notre action mettre en place un organe spécial pour adresser la question de la solidarité " a-t-elle indiqué,  puis d'ajouter 
 " Nous serons à la hauteur de la confiance que vous placez en nous aujourd'hui. Nous serons là pour vous, nous serons des gens acharnés, toujours dans la réflexion pour relever les défis qui sont les nôtres. Maintenant au travail !" 

 

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Crise énergétique : Le prix maximum de la tonne de ciment fixé à 90.000 à Abidjan et San Pedro (communiqué)

Décès d’Amadou Gon Coulibaly : Ahmed Bakayoko pleure son "grand frère"