Développement de la finance durable dans la zone UEMOA : La BRVM et la Bourse de Luxembourg signent un protocole d’accord





developpement-de-la-finance-durable-dans-la-zone-uemoa-la-brvm-et-la-bourse-de-luxembourg-signent-un-protocole-daccord

Edoh Kossi Amenounvé, directeur général de la BRVM et Mme Julie Becker, directeur général de LuxSE



La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) et la Bourse de Luxembourg (LuxSE) ont procédé ce mercredi 14 septembre 2022 à la signature d’un protocole d’accord (MoU) portant sur le développement de la finance durable dans la zone UEMOA.

Ce protocole d'accord, qui met essentiellement l'accent sur la finance durable, marque la première étape officielle de « ce que l'on espère être » une longue coopération visant à renforcer la finance durable dans la zone UEMOA.

« La finance durable représente une opportunité de financement pour les pays émergents car ils ont la possibilité d'attirer un nouveau type d'investisseurs, qui autrement n'auraient pas été intéressés par leurs émissions obligataires. C'est pourquoi, je me réjouis de la signature de ce protocole d'accord avec la Bourse de Luxembourg pour le développement de la finance durable au sein de l'Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine », a déclaré Edoh Kossi Amenounvé, directeur général de la BRVM.

Par le biais de ce protocole d'accord, les deux bourses s'engagent à explorer la création d'un marché obligataire dédié aux obligations vertes, sociales, durables et liées à la durabilité à la BRVM, et à analyser les opportunités de double cotation de titres durables. Par ailleurs, les deux institutions s'engagent à collaborer sur des programmes de formation à la finance durable dans le cadre de la BRVM Academy.

« Le renforcement de la coopération avec nos homologues africains constitue une priorité clé pour notre Bourse cette année. Nous sommes heureux de nous associer à la BRVM et de travailler ensemble pour aider la BRVM à établir un marché d'obligations durables et à permettre aux investisseurs internationaux d'identifier plus facilement les opportunités d'investissement qui financent le développement durable en Afrique de l'Ouest », s’est réjouie Julie Becker, directeur général de LuxSE.

Alors que l'Europe est aux commandes de la finance durable, l'Afrique ne représente qu'une fraction des émissions mondiales d'obligations vertes, a regretté la première responsable de la bourse du Luxembourg, appelant au changement car, a-t-elle expliqué, les capitaux durables sont nécessaires pour financer le développement durable dans la région ».

La BRVM, commune à huit pays de l’Uemoa, à savoir, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo œuvre pour une plus grande intégration financière entre ces pays membres.

La Bourse de Luxembourg (LuxSE) quant à elle, est la première place de cotation pour les titres de créance internationaux et un pionnier de la finance durable. Elle a créé la Luxembourg Green Exchange (LGX) en 2016, la première plateforme mondiale de finance durable, qui compte actuellement plus de 1 400 obligations durables.

En 2019, la BRVM a annoncé le lancement de la BRVM Academy pour former les professionnels de la finance et le grand public de l'Union Économique et Monétaire Ouest[1]Africaine aux théories clés des marchés de capitaux et des bourses. De même, en mai 2020, LuxSE a lancé la LGX Academy, qui permet aux participants de mieux comprendre les fondamentaux de la finance durable ainsi que les réglementations et les acteurs clés qui façonnent l'industrie.

Les deux institutions vont désormais s'associer pour développer des modules de formation en finance durable dans le cadre de la BRVM Academy et ce, en vue de combler le déficit de connaissances qui entrave l'accélération de la finance durable.

Lambert KOUAME : Source BRVM

En lecture en ce moment

Présidentielle 2020: Le RACI annonce officiellement son soutien à Alassane Ouattara

Réélection de Ouattara : "Ce plébiscite témoigne de la confiance d’un peuple solidaire de l’action du Président" (Adjoumani)