Industrie pharmaceutique : Un géant chinois du médicament s'installe en Côte d'Ivoire





industrie-pharmaceutique-un-geant-chinois-du-medicament-sinstalle-en-cote-divoire


La ville de Grand-Bassam accueillera la future usine de fabrication de médicaments. C'est un investissement du géant chinois de fabrication de produits pharmaceutiques, Fosun pharma. Le projet a été présenté aux autorités ivoiriennes à travers le ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Dimba.

C’est une plateforme qui comprendra deux lignes de production de produits pharmaceutiques finis, à formulation orale, conformes aux normes de préqualification de l'OMS et d'un centre de distribution.

D'un investissement total de plus de 50 milliards FCFA, elle générera 1000 emplois directs.

Trois phases sont prévues dans l'exécution du projet : la construction d'une usine de production de médicaments essentiels à formulation orale, ayant une capacité d'un milliard de comprimés par an, l'augmentation à deux milliards de comprimés par an de la capacité de production et l’entreposage à une capacité de 10 000 palettes à long terme.

L'usine sera la plus grande usine de production d'anti-infectieux de l'Afrique francophone subsaharienne. Elle permettra de réduire la dépendance des marchés africains vis-à-vis des médicaments importés, et participera activement, aux côtés des autorités ivoiriennes, à la mise en place d'une politique d'autosuffisance en matière de production pharmaceutique.

Prenant la parole, le ministre en charge de la Santé, Pierre Dimba, a rassuré quant à la disponibilité de la Côte d'Ivoire à accompagner les investissements.

« La vision du chef de l’Etat, son Excellence Alassane Ouattara, de faire de la Côte d’Ivoire une puissance industrielle, unie dans sa diversité culturelle, démocratique et ouverte sur le monde intègre la priorité accordée au développement de l’industrie pharmaceutique ». Selon lui, c’est dans cette dynamique que son ministère se fixe comme objectif de passer de 6 % à 30 % de la couverture des besoins nationaux en médicaments d’ici 2030. Tout en reconnaissant que la production du médicament nécessite une technologique de pointe d’où l’importance d’un transfert de savoir-faire.

Le ministre Pierre Dimba a fait savoir que l’État ivoirien a pris les mesures pour faciliter l'investissement. L’annexe fiscale, notamment, exonère les droits de douane et la TVA sur les équipements et matériels nécessaires à la réalisation d’investissements pour la production de médicaments. C'est pourquoi, il a rassuré les investisseurs du secteur pharmaceutique que le gouvernement continuera de renforcer les dispositions à l’effet de protéger les producteurs locaux.

Le président du groupe, William Eu n'a pas caché sa joie de voir les travaux de cette usine de production de produits pharmaceutiques lancés.

Tout comme lui, le directeur général de Tridem Pharma Afrique francophone, Jean-Marc Bouchez, a salué l'excellence des relations entre le groupe et le gouvernement ivoirien. Relations qui se matérialisent par la construction de cette usine.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Football / Ligue 1 : Résultats et classement à l'issue de la 18e journée

Législatives 2021 : "Le président nous a instruits de faire la politique autrement" (Kandia face aux leaders de l’opposition d’Abobo)