Secteur privée : Vers une revalorisation du SMIG





secteur-privee-vers-une-revalorisation-du-smig


L’affaire de la revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) de 25 % dès le début de l’année 2023, est abondamment relayée par la presse ivoirienne, depuis 24 h. Une bonne nouvelle attendue par tous, d’autant plus qu’elle pourrait être l’une des solutions à la cherté de la vie, informe des médias nationaux citant une source gouvernementale. Si la source précise est inconnue, il y a tout de même de forte chance qu’elle soit dans le vrai.
C’est, en effet, en août 2022 qu’à la faveur de son discours à la nation, à la veille de la commémoration des 62 ans d’indépendance de la Côte d’Ivoire, que le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, a manifesté, entre autres mesures, sa volonté de revaloriser le SMIG, sans en préciser le taux.
« J’ai demandé au Premier ministre Patrick Achi d’échanger avec le secteur privé, en vue d’une revalorisation du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) dans les prochains mois », avait-il annoncé. Annonçant d’autres bonnes nouvelles pour la fonction publique et pour les retraités.
La dernière revalorisation du SMIG date de 2014. Et c’est le mercredi 20 novembre 2013, au cours du Conseil des ministres, que le gouvernement a annoncé une mesure portant augmentation du SMIG de 36 607 à 60.000 FCFA. La mesure actuelle tant attendue devrait donc pouvoir suivre ce cheminement, à un mois de la fin de l’année 2022.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Andry Rajoelina élu président de Madagascar,selon les résultats provisoires

Vague de chaleur sur la Côte d'Ivoire : Voici les raisons et les dispositions à prendre