L’impossible isolement de GPS







L’isolement politique de Guillaume Soro, rêve du pouvoir Rhdp, est loin de devenir réalité. Wait and see.   

Plusieurs situations ont déjà montré l’intransigeance du pouvoir Ouattara quand il s’agit de Guillaume Soro et de tous ceux qui le soutiennent.

Générations et Peuple Solidaires (GPS), très réservé quant à une participation de l’opposition aux prochaines élections législatives sans changement notable depuis la crise de la présidentielle, n’est pas dupe. Il sait que l’objectif du pouvoir est de disloquer le bloc de l’opposition, et surtout d’isoler le mouvement présidé par Guillaume Soro, sa bête noire.  Est-ce possible ? Alassane Ouattara et le Rhdp peuvent-ils vraiment isoler Guillaume Soro ? Nous pensons que ce rêve est loin de devenir réalité. Car, malgré toute la traque dont ils font l’objet depuis plus d’un an, le président et les membres de GPS à travers le monde entier montrent une résilience inébranlable. Depuis plus d’un an,les arrestations de responsables de ce mouvementcitoyen, et l’exil forcé de son président et de plusieurs de ses figures charismatiques, n’ont jamais stoppé la progression de GPS. D’ailleurs, comme nous l’annoncions la semaine écoulée,’’Bogota’’ et ses équipes sont au labo depuis quelques jours pour la mise en place très prochaine des organes du mouvement, toute chose qui va insuffler une nouvelle dynamique à l’implantation et aux actions de proximité de GPS sur le terrain. Souvenez-vous, ce sont ces actions qui ont rendu frileux le Rhdp en 2019. Au lendemain de sa démission forcée de la tête du Parlement, Guillaume Soro est allé à l’intérieur du pays toucher du doigt les difficultés sociales des populations, mettant ainsi à nu les graves insuffisances du bilan d’Alassane Ouattara. Dès lors, le pouvoir a eu peur de l’affronter dans les urnes. La justice a donc été actionnée pour l’écarter du jeu politique avec des accusations montées de toutes pièces. Cependant, malgré l’exil de Guillaume Soro et l’emprisonnement de ses proches, le régime d’Alassane Ouattara n’est pas au bout de ses peines. En effet, quelques semaines après leur passage en force lors de la présidentielle de 2020, certains Ivoiriens auprès de qui le GPS et son président avaient été diabolisés, ces populations à qui l’on a fait croire que Guillaume Soro s’est allié aux ennemis des nordistes pour chasser ceux-ci de la Côte d’Ivoire, et qui avaient cédé à cette manipulation se retrouvent déjà devant la dure réalité. Une réalité qui a pour noms : manque d’emplois pour les jeunes, vie chère, mévente des produits agricoles, café, cacao, coton anacarde, accès difficile aux soins santé, cherté de l’école, etc. Une galère intenable pendant cinq ans encore. C’est pourquoi, Guillaume Soro, avec son offre de développement par le peuple et pour le peuple, constituera incessamment sur le terrain,unealternative vitale face à la souffrance actuelle des Ivoiriens.

Cissé Sindou

En lecture en ce moment

Les Journées ivoiriennes du bien être (Jibe) débutent le 2 avril prochain à Abidjan

Changements Climatiques : La Sodexam forme les agriculteurs de la Région du Tchologo