Plan national de développement 2021-2025 : les dernières retouches avec le secteur privé





plan-national-de-developpement-2021-2025-les-dernieres-retouches-avec-le-secteur-prive


En vue de finaliser le Plan national de développement (PND) pour la période 2021-2025, le gouvernement a initié une rencontre avec le secteur privé, mardi, au siège du patronat ivoirien à Abidjan-Plateau. Objectif, recueillir les derniers avis des entreprises privées avant la finalisation de ce document. C’est donc tout naturellement que le patronat a fait des observations et des recommandations.

Pour Stéphane Aka Anghui, directeur exécutif de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), la seule condition pour atteindre l’objectif visé, c’est de booster l’entrepreneuriat local.

Pour la ministre du Plan et du Développement, Nialé Kaba, l’objectif est que la Côte d’Ivoire soit au rang des pays dit émergents au plus en 2030. D’où, selon la volonté du Premier ministre Patrick Achi, l'élaboration d’un plan de rupture en terme de volume.

"Il s’agira de développer un État volontariste, clairvoyant, doté d’une administration proactive, diligente et efficiente, qui désigne des secteurs et des champions pour la transformation économique, et accompagne le secteur privé national, dont les paysans, les PME et les PMI. ’’, a-t-elle expliqué le rôle que compte jouer le gouvernement dans l’exécution de ce PND. Elle a surtout rassuré que l’État est conscient de la nécessité de l’élargissement rapide de l’assiette fiscale pour éviter d’être "contre-productif".

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Afrique de l’Est : les infestations de criquets menacent la sécurité alimentaire

Drame au carrefour SOLIBRA : des membres de la communauté libanaise crient leur ras-le-bol