Procès pro-Soro : accusé de tentative de coup d’état, le frère cadet de Guillaume Soro dit ne pas se reconnaitre dans ce chef d’accusation





proces-pro-soro-accuse-de-tentative-de-coup-detat-le-frere-cadet-de-guillaume-soro-dit-ne-pas-se-reconnaitre-dans-ce-chef-daccusation


Simon Soro, l’un des frères de Guillaume Soro, ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, accusé de tentative de coup d’état dit ne pas se reconnaitre de ce chef d’accusation.

" Je ne me reconnais pas dans les accusations de tentatives de coup d’état", a clamé, ce jeudi, Simon Soro, le frère cadet de Guillaume Soro, à la barre.

Simon Soro, dit être otage parce qu’il est le frère cadet de Guillaume Soro et de s’interroger. "Est-ce parce que je suis le frère de Guillaume SORO que je suis ici ? Car depuis plus de 500 jours de détention je ne sais toujours pas ce que j'ai fait pour être face à vous."

Il a déduit qu’il est « en otage parce qu’il est le petit frère de Guillaume Soro » et de préciser que Soro n’a jamais accepté que ses petits frères fassent partie de son mouvement politique.

Abondant dans le même sens, Kamaté Souleymane dit Soul to Soul a affirmé que les frères de Soro n’avaient aucune information sur l’organisation de l’accueil.

Quant à Traoré Babou, militant GPS, il dit ne pas croire que Guillaume Soro puisse penser à faire un coup d’Etat.

L’ex aide de camp de Soro, le commandant Koné Ardjouma à la barre a expliqué que Guillaume Soro ne lui a jamais proposé quelque chose qui va contre la loi et de préciser par ailleurs qu’avant les faits pour lesquels il est en détention, il n’était plus au service se Soro et ce depuis mi-novembre 2019.

Ouvert depuis le 19 mai 2021, le procès contre Guillaume Soro et 19 de ses proches suit son cours. Ils sont accusés entre autres de complot contre la sûreté de l'état, trouble à l’ordre public et diffusion de fausses nouvelles.

Lambert KOUAME

Partarger cet article

En lecture en ce moment

En séjour privé en RDC, Laurent Gbagbo rencontre le fils de Patrice Lumumba

Mutilation génitales féminines/L’Imam Cissé Djiguiba sensibilise à l’éradication de cette pratique