Elections législatives partielles du 12 Juin 2021 : Ibrahime Coulibaly-Kuibiert (Président de la CEI) sur le terrain





elections-legislatives-partielles-du-12-juin-2021-ibrahime-coulibaly-kuibiert-president-de-la-cei-sur-le-terrain


Le président de la Commission électorale indépendante (CEI), à la tête d’une forte délégation s’est rendu ce samedi à Jacqueville, l’une des six circonscriptions concernées par la reprise de l’élection législative partielle pour s’enquérir du déroulement du scrutin.

Après la visite de plusieurs bureaux de vote et s’être entretenu avec ces collaborateurs, Ibrahime Coulibaly-Kuibiert leur a demandé de redoubler d’effort et d’être vigilant pour ne pas que les mêmes causes produisent les mêmes effets.

" Il est évident, comme toutes les élections, les partielles suscitent beaucoup de passions (…) Je voulais aussi demander aux candidats de garder toute leur sérénité. Parce que depuis que je suis arrivé on nous fait dire qu’il y a des procès-verbaux qui ont fait l’objet d’émargement de la part de certains candidats ou de certains électeurs. Il ne faut pas confondre les types de liste d’émargement. La liste d’émargement de retrait des cartes d’électeur et la liste d’émargement à la suite du vote. La liste d’émargements à la suite du vote ne peut pas faire l’objet d’émargement avant que l’électeur n’ait voté. Mais la liste d’émargement réservée pour le retrait des cartes d’électeur c’est possible puisque certains l’ont fait depuis les élections passées. Cela ne devait pas donner lieu à supputation", a précisé le président de la CEI.

"Je dis donc aux uns et aux autres de garder leur calme. La commission va faire son travail pour que le meilleur gagne", a-t-il rassuré, et d’appelé à faire en sorte qu’ "il n’y ait pas de contestation ni de mort d’homme".

A l’Epp Adjacoutié, localité située à 17 km de Jacqueville commune, le président de la CEI a procédé, en présence d’un des candidats, à la destruction de procès-verbaux irrégulièrement renseignés.

 

Lambert KOUAME

En lecture en ce moment

Menace d’embargo sur le cacao : Justin Katinan Koné dévoile le complot

Burkina Faso : 14 morts dans l’attaque d’une église protestante