Un an après sa mort, le RHDP assure de poursuivre l’œuvre d’Amadou Gon Coulibaly





un-an-apres-sa-mort-le-rhdp-assure-de-poursuivre-loeuvre-damadou-gon-coulibaly


Un an jour pour jour, après la mort d’Amadou Gon Coulibaly (8juillet 2020-8 juillet 2021), sa formation politique, le Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (RHDP) lui a rendu, ce jeudi, au Sofitel hôtel Ivoire d’Abidjan, un vibrant hommage, lors de la commémoration de l’an 1 de sa disparition.

Cette cérémonie, marquant la levée de deuil du décès d’Amadou Gon Coulibaly a vu la participation du l’actuel Premier ministre, Patrick Achi, d’un parterre d’autres personnalités, notamment des membres du gouvernement, des président d’institutions et autres cadres du RHDP a également été marquée par des témoignages de personnes qui ont côtoyé le président du directoire du RHDP.

De Mamadou Touré, à Adama Bictogo en passant par Anne Ouloto et le ministre Burkinabè des Affaires étrangères, Alpha Barry, tous ont reconnu les qualités exceptionnelles, l’humilité, le leader naturel, le don de soi, promettant de ne pas le décevoir, mais de pérenniser ses grandes œuvres.

Pour le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly a été un pion essentiel, aux Côtés du président Alassane Ouattara dans la création du RHDP.

" C’est pour cette raison que jusqu’à notre dernier souffle, nous lutterons pour que ce RHDP soit toujours plus uni, toujours plus fort pour que toute ton énergie n’ait pas été donnée en vain. Et pour que la Côte d’Ivoire s’inscrive à jamais dans la paix et la stabilité", a promis Patrick Achi.

" Nous ne te décevrons pas, ni toi, ni le président Alassane Ouattara et nous ne décevrons pas la Côte d’Ivoire", s’est engagé le Premier ministre qui dit avoir toujours un sentiment de fierté insondable, un an après le décès de M. Gon.

 Poursuivant, Patrick Achi a fait savoir que la vision et le combat politique du défunt candidat du RHDP à l’élection présidentielle d’octobre 2020 avaient pour but d’accomplir le rêve d’une Côte d’Ivoire heureuse.

"Ce rêve, c’est celui d’une nation unie et en paix. Ce rêve, c’est celui du RHDP, parti qui nous rassemble tous, et qui nous transcende. Ce rêve, c’est celui d’une Côte d’Ivoire, terre de tolérance et de dialogue comme l’avait voulu notre père fondateur, Félix Houphouët-Boigny", a-t-il détaillé et de conclure, "Amadou était Amadou et personne n’osera l’égaler. Personne d’autres ne sera jamais Amadou".

Un an après son décès, le RHDP, son parti organise depuis mercredi, une série d’activités en vue de rendre hommage à l’ancien Premier ministre pour ses œuvres.

Mercredi, s’est tenue une exposition photos, suivie de témoignages et de  panels sur la vie de l’illustre disparu. Ce jeudi, outre la cérémonie officielle tenue au Sofitel hôtel Ivoire, suivra une cérémonie religieuse à la mosquée de la Riviéra Golf pour formuler des prières et implorer le pardon et la clémence de Dieu pour le repos de son âme.  

Le monde artistique ne sera pas en reste. Dans la soirée, ils vont rendre à leur manière rendre hommage à ce mécène de la culture.

Vendredi, interviendra le clou des cérémonies avec l’inauguration de l’Institut de formation politique qui porte son nom.

Lambert KOUAME   

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Prix Marc Vivien Foé : Seko Fofana parmis les Onze finalistes

L’AIP remporte les Grands Prix de la Fédération Atlantique des Agences de Presse Africaine de la meilleure vidéo et de la meilleure photo