Intégration socio-professionnelle/ Un Cabinet de langue étrangère propose des solutions





Insertion professionnelle,Anglais


Parler couramment les langues étrangères, notamment l’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’arabe, le portugais et le chinois est un moyen efficace d’insertion socioprofessionnelle. C’est qu’a déclaré Kporku Koffi Patrick, directeur général du cabinet Blessing Language Institutes et Service, lors d’une conférence de presse dans les locaux de son entreprise dans la commune de Treichville, le vendredi 15 février 2019.

Selon lui, s’exprimer dans plusieurs langues étrangères aujourd’hui est un véritable atout. 

"Nous sommes dans un monde de compétitivité. Parler plusieurs langues étrangères sera d’un atout très important pour tout le monde. De nos jours la plupart des chefs d’entreprises ont besoin des personnes qui maitrise soit l’Anglais, l’Espagnol, l’Allemand, le Chinois ou l’Arabe", a-t-il expliqué, invitant les parents d’élèves et étudiants à encourager leurs enfants à apprendre au moins une langue étrangère. 

« Notre langue française a des limites. Pour être compris de tous à l’international, il faut comprendre et parler l’anglais. Et puis un jeune en quête d’emploi qui sait bien s’exprimer en anglais ou dans une langue étrangère a plus de chance de s’insérer dans le tissu social. Même les adultes, chefs d’entreprises, à tous les niveaux, nous avons tous besoin d’apprendre au moins une langue étrangère. Pour mieux échanger avec les partenaires étrangers il faut au moins parler l’Anglais. C’est devenu incontournable", a-t-il poursuivi. 
A en croire le directeur général de l’entreprise d'apprentissage de langue, il n’est pas trop tard pour apprendre.  Kporku Koffi Patrick ajoute que son entreprise se met à la disposition de tout le monde pour les formations de mise à niveau, d’apprentissage et des services de traduction et d’interprétariat. "Il faut noter que ces formations ont une durée de 3, 6, 9 mois ou des formations continues tous sanctionnées par un diplôme reconnu et agréé par l’Etat de Côte d’Ivoire et le Fond de développement de la formation professionnelle (Fdfp).

Gaël ZOZORO avec Sercom

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Célébration de l’an 59 : le boulevard Valérie Giscard D’Estaing bondé de monde

Fédération ivoirienne de randonnée pédestre et du bien-être (Firape): Le président de la ligue d’Odienné installé