Mariatou Koné (ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation) : " Le défi d’une école plus performante ne pourraient se dessiner et se réaliser sans la participation active de tous"





mariatou-kone-ministre-de-leducation-nationale-et-de-lalphabetisation-quot-le-defi-dune-ecole-plus-performante-ne-pourraient-se-dessiner-et-se-realiser-sans-la-participation-active-de-tousquot


Au cours de la cérémonie d’ouverture des états généraux de l’éducation qui s’est déroulée ce lundi 19 juillet au Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, la ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a exhorté tous les acteurs  du secteur que sont les partenaires techniques et financiers, le corps enseignant, les parents d’élèves, à une implication effective pour la réussite de ces rencontres.

Pour elle, les états généraux de l’éducation constituent un dialogue ouvert de toutes les parties prenantes sur les défis de l’éducation. Il s’agira ainsi pour tous les acteurs et partenaires du système éducatif de s’accorder sur un diagnostic et faire des recommandations en vue d’une école performante

"L’école est l’affaire de tous, quelles que soient nos positions dans la société. C’est  donc ensemble que nous comptons jeter les bases d’un nouveau contrat social entre les acteurs et partenaires du système éducatif national. Dans le cadre de la concertation et dans la priorisation des actions, des défis pourront être relevés pour faire briller la Côte d’Ivoire en matière d’éducation nationale et d’alphabétisation. Le défis d’une école plus performante ne pourraient se dessiner et se réaliser sans la participation active de tous ", a indiqué Mariatou Koné.

Ouverts ce jour par le premier ministre ivoirien Patrick Achi, les états généraux, qui s’étendront sur six mois, permettront de porter un regard diagnostic sur le système éducatif actuel et la politique d’alphabétisation au regard des lacunes existantes. Ils seront l’occasion de  recueillir des propositions innovantes et consensuelles, pour reconstruire une école de qualité.

Les concertations se dérouleront autour de plusieurs  thématiques telles que  la politique éducative et le cadre réglementaire, l’inclusion, l’équité et le genre, la qualité des enseignements-apprentissages, la pertinence et l’efficacité interne et externe, la gestion des flux et des passerelles et planification des situations d’urgence et de crise la digitalisation du système éducatif.

Solange ARALAMON

 

En lecture en ce moment

Eric Bailly : je reviendrai très bientôt avec plus de force

De nouveaux timbres municipaux « plus sécurisés » en circulation à partir de février