Daoukro, ‘’la nouvelle capitale de la rébellion ?’’







Depuis son retrait de manière surprenante du RHDP, le président du PDCI-RDA, aimé Henri Konan Bédié serait-il en train de faire de sa ville natale, la nouvelle capitale d’une rébellion en gestation ? Retranché dans son ‘’bunker’’ de Daoukro, ‘’N’Zuéba’’ reçoit tous les jours les adversaires et ennemis du régime d’Abidjan. Qu’est-ce qui se prépare depuis la capitale de la région de l’Iffou ? Pascal Affi N’Guessan, Soro Kigbafori Guillaume, Augustin Innocent AnakyKobénan, Alain Michel Lobognon sont en villégiature constamment au Palais de Daoukro où le maître des céans leur déroule le tapis rouge. Hier, cette cité avait abrité ‘’l’Appel de Daoukro’’ en vue de constituer le RHDP, plateforme politique qui devrait regrouper tous les ‘’fils et filles’’ d’Houphouët-Boigny. Une ‘’sagesse-éclair’’ a illuminé le natif de Pépressou. Applaudissements nourris, admiration et éloges du ‘’sage’’, de ‘’l’homme de paix, du rassembleur’’ qui nous avait été né à Pépressou il y a près de 85 ans en arrière. Cette sagesse a duré le temps de passage d’un météore. Et Daoukro est devenu le ‘’centre de commandement des opérations’’ contre la cohésion nationale, la paix et la stabilité retrouvées aux prix de mille et un sacrifices de tous les Eburnéens, avec à leur tête, le premier citoyen ivoirien, SEM Alassane Ouattara, président de la République. De petites choses ont fini par pousser ‘’N’Zuéba’’ à claquer la porte du RHDP pour aller voir du côté de l’opposition ivoirienne, radicale, extrémiste et revancharde. Daoukro vient ces jours-ci de donner refuge au président de l’Assemblée Nationale démissionnaire, l’honorable Soro Kigbafori Guillaume. Il y est pour un long moment, apprend-on. Daoukro serait-elle en passe de devenir après Bouaké hier dans le Centre du pays, la nouvelle capitale d’une nouvelle rébellion ? Les pièces du puzzle sont-elles en train d’être mises en place ? Soro et Bédié ensemble, que va-t-il se passer ? Jusqu’où peuvent-ils aller ? Non, ‘’N’Zuéba’’ aime trop ce pays pour pousser le bouchon trop loin. Les regards sont désormais tournés vers Daoukro pour un autre ‘’Appel’’ à la réconciliation, à la paix et à la cohésion nationale. Le président Bédié est toujours capable d’un sursaut national pour ‘’revenir à la maison commune’’.

Bonne lecture et à la semaine prochaine, inch’Allah !

Bill Terrasson

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Violents affrontements entre chauffeurs de moto-taxis à Béoumi, plusieurs blessés et d’importants dégâts

Au-delà de la mort d’Arafat...