Réconciliation nationale : Bédié écrit à Ouattara, ce qu’il lui demande





reconciliation-nationale-bedie-ecrit-a-ouattara-ce-quil-lui-demande


A deux jours de la célébration du 61e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié a adressé un courrier à son jeune frère, le président de la République, lui demandant de libérer les prisonniers politiques et militaires et de faire cesser les poursuites judiciaires contre l’opposition.

 

Daoukro, le 04 août 2021

 

A

SEM Alassane OUATTARA

Président de la République de Côte d'Ivoire

 

ABIDJAN

 

Objet : Ouverture d'un Dialogue politique inclusif

 

Monsieur le Président,

Le mercredi 11 novembre 2020, au cours d'une rencontre faisant suite à la grave crise électorale d'octobre 2020, la décision commune avait été prise pour l'ouverture d'un Dialogue politique inclusif pour la réconciliation et la paix durable dans notre pays

Le mardi 27 juillet 2021, il vous a également plu de rencontrer Monsieur

Laurent GBAGBO, votre prédécesseur, dans le cadre de la décrispation de la

vie politique dans notre pays.

Dans une adresse que j'ai faite lors de la visite qu'a bien voulu me rendre le

Président Laurent GBAGBO, à Daoukro, au début du mois de juillet 2021, j'ai d'abord lancé un appel au pardon, à l'oubli des offenses, à la maîtrise des douleurs et des souffrances du passé afin d'aller à la réconciliation vraie des Ivoiriennes, des Ivoiriens et de tous ceux qui habitent la Côte d'Ivoire.

Ensuite, j'ai dit ma disponibilité à mettre toutes mes forces dans le combat pour la réussite de la réconciliation nationale qui doit se faire maintenant afin de léguer au pays et aux générations futures, une Côte d'Ivoire réconciliée, unie et prospère.

Enfin, l'évolution de la situation socio politique de notre pays montre que le moment est venu de se parler et de se réconcilier. La célébration de la fête de l'Indépendance le 07 Août prochain, offre le cadre idéal pour se surpasser dans le sens du Pardon.

C'est pourquoi, je vous demande de prendre par une volonté politique forte, le leadership du processus de réconciliation nationale, par la libération générale des prisonniers des crises sociales que nous avons subies.

La résolution des points annexés à cette correspondance pourraient conduire notre pays à une paix durable, préalable à son développement, dans le progrès et la stabilité.

Veuillez croire, Monsieur le Président, à l'assurance de notre très haute considération

Henri KONAN BEDIE

Président du PDCI-RDA

Ancien Président de la République de Côte d’Ivoire.

Alire aussi: Dialogue politique inclusif : voici les points à discuter que propose Bédié

En lecture en ce moment

Deuil : Boua Opportune, première Awoulaba de Côte d’Ivoire est décédée

Après le refoulement de journalistes au meeting d'EDS, un syndicat de la presse réagit.