61 ans de l’indépendance de la Côte d’Ivoire : L’ambassadeur Maurice Bandaman appelle les Ivoiriens à s’inscrire dans la dynamique de paix





61-ans-de-lindependance-de-la-cote-divoire-lambassadeur-maurice-bandaman-appelle-les-ivoiriens-a-sinscrire-dans-la-dynamique-de-paix


La Côte d’Ivoire a commémoré ces 61 d’indépendance le 7 août 2021. Comme l’ensemble des Ivoiriens, l’ambassadeur de la Côte d’Ivoire en France, SE Maurice Bandaman, n’est pas resté en marge de cette commémoration. Il a marqué l’événement par une sympathique cérémonie en présence de compatriotes et amis de la Côte d’Ivoire. Occasion également pour lui de prôner la paix et la réconciliation.
Partant en effet des efforts fournis par le père-fondateur, Félix Houphouët-Boigny, premier président de la Côte d’Ivoire pour impulser le développement à la Côte d’Ivoire. "L’évènement historique que la Côte d’Ivoire commémore aujourd’hui représente un moment exceptionnel dans la vie de notre jeune nation. Aussi, la date du 7 août 1960 est-elle le point de départ d’une marche glorieuse", a-t-il fait savoir. Ajoutant :" Afin de parvenir à la réalisation de cette vision, le gouvernement sous son inspiration (Houphouët-Boigny), a adopté une politique d’ouverture sur l’extérieur avec un ensemble de mesures incitatives pour attirer les investisseurs étrangers. Cela s’est traduit par la construction d’infrastructures socio-économiques, avec le secteur de l’agriculture, comme la base du développement économique et social de notre pays. En quelques années, seulement, la Côte d’Ivoire réalisait un bon spectaculaire que certains orateurs ont appelé le miracle ivoirien des années 70". Mieux, a-t-il fait savoir, il a su inculquer aux Ivoiriens l’esprit d’hospitalité, de solidarité et de fraternité.
Malheureusement, a-t-il déploré, l’histoire des nations n’étant jamais linéaire, la Côte d’Ivoire a connu des contradictions internes répétées depuis les années 90, la conduisant à l’instabilité, à des coups d’états, à la rébellion armée et à la violente crise postélectorale de 2010 et 2011. Toutes ces crises rassemblées ont entraîné des milliers de morts. Il s’est toutefois réjoui de l’accession à la magistrature suprême du président Alassane Ouattara qui a permis au pays de renouer avec la stabilité, le développement et la réconciliation. Il a invité les Ivoiriens à s’inscrire dans la dynamique de paix. "C’est le lieu d’inviter chacune et chacun d’entre nous à nous inscrire résolument dans cette dynamique de paix", a-t-il exhorté.

Modeste KONE

En lecture en ce moment

Amichia François: la discorde entre Bédié et Ouattara a causé le coup d'etat de 1999 et la rebellion de 2002

Visite d'Etat dans le Moronou : Kandia Camara fait des dons de plus de 95 millions FCFA à Anoumaba