GPS : Un proche de Soro "enlevé en pleine rue" à Bamako





gps-un-proche-de-soro-quotenleve-en-pleine-ruequot-a-bamako


Générations et peuples solidaires (GPS), a annoncé mercredi matin, que,  Sess Soukou Mohamed, ancien député-maire de Dabou, membre de ce mouvement proche Guillaume Soro, "a été enlevé en pleine rue à Bamako, la veille par des "hommes encagoulés", dans un communiqué.

COMMUNQUE SUR LA DISPARITION D’UN CADRE DE GPS AU MALI

Ce mardi 10 août 2021, M. SESS SOUKOU MOHAMED dit BEN SOUCK, ancien député-maire de Dabou, membre du Comité d’Orientation et de Coordination de Générations et Peuples Solidaires a été enlevé en pleine rue à Bamako par quatre hommes encagoulés et habillés en tenue civile. Sous la contrainte d’armes, M. SESS a été forcé à monter à bord d’un véhicule 4X4 aux vitres teintées, ne portant aucune plaque d’immatriculation. Il est porté disparu depuis lors. 

Malgré tous les efforts déployés pour recueillir des informations sur son lieu de détention, sa famille demeure sans nouvelles de lui. M. SESS SOUKOU MOHAMED avait trouvé refuge au Mali, suite à la violente répression qui s’était abattue sur Générations et Peuples Solidaires en décembre 2019, conduisant à l’arrestation et à la condamnation de plusieurs de ses dirigeants. 

Générations et Peuples Solidaires exprime ses plus vives inquiétudes quant à la vie et à la sécurité de M. SESS SOUKOU MOHAMED et s’étonne qu’un tel kidnapping ait pu se dérouler sur le sol du Mali, au moment où les autorités de ce pays affirment leur attachement à l’état de droit et soulignent leur détermination à engager le pays sur la voie de la démocratisation.

Générations et Peuples Solidaires demande avec insistance au Gouvernement de Transition au Mali de retrouver et de rendre à M. SESS sa liberté et sa sécurité.

MOUSSA TOURE

Responsable de la Communication

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d'Ivoire / Météo : Des pluies faibles à modérées annoncées sur la période du 3 au 5 avril

Les entreprises de presse et de productions d’informations numériques invitées à se conformer à la loi