Apologie du viol sur NCI : La Fondation Paix et Unité en Afrique "s’offusque" et demande aux autorités de tirer les conséquences de cette situation





apologie-du-viol-sur-nci-la-fondation-paix-et-unite-en-afrique-quotsoffusquequot-et-demande-aux-autorites-de-tirer-les-consequences-de-cette-situation


Dans une émission télévisée diffusée le 30 août 2021 sur la chaine privée et largement relayée par les réseaux sociaux, l’animateur de ladite émission a reçu comme invité un individu présenté comme un ex-condamné pour viol. De toute évidence, de par ce statut bien particulier qui contraste avec les vertus de la pudeur et des bonnes mœurs, la présence de cet homme sur un plateau de télévision a suscité de nombreuses interrogations. Au cours de l’émission, l’homme a pris le temps d’expliquer avec force détails, son mode opératoire des viols commis, provoquant ainsi un choc insoutenable dans l’opinion publique.

Face donc à une telle situation aussi dévalorisante qu’humiliante qui continue de susciter une vive indignation tant au plan national qu’international, la FONDATION PAIX ET UNITÉ EN AFRIQUE, dont l’un des objets majeurs est la défense des droits des minorités et du genre, s’offusque et condamne fermement cette attitude hautement méprisante pour l’image de nos braves femmes, mères et filles.

Aussi, la FONDATION PAIX ET UNITÉ EN AFRIQUE voudrait-elle exprimer toute sa compassion et son soutien à toutes les femmes de Côte d’Ivoire, d’Afrique et du monde entier, victimes ou non de tels actes.

La FONDATION PAIX ET UNITÉ EN AFRIQUE demande à toutes les autorités concernées de tirer les conséquences de cette situation.

La FONDATION demande par ailleurs à l’autorité en charge de la régulation de la Communication audiovisuelle de prendre toutes dispositions afin que de tels faits ne se reproduisent plus. Car l’éducation par les médias, c’est aussi et surtout la promotion du respect de nos mœurs.

LE PRESIDENT

FONDATION PAIX ET UNITÉ EN AFRIQUE

KONATE Cassoum Hardinan

En lecture en ce moment

Conférence internationale du travail : Une menace plane sur la participation des représentants ivoiriens

CEI : Voici les membres de la commission centrale