Non homologation du stade de Yamoussoukro : Dao Mariam Gabala analyse la décision de la Caf





non-homologation-du-stade-de-yamoussoukro-dao-mariam-gabala-analyse-la-decision-de-la-caf


Après une mission d’inspection effectuée sur le nouveau stade de Yamoussoukro il y a quelques jours, la Confédération africaine de football, a décidé de ne pas homologuer ce stade. Cette information a été rendue via un communiqué de l’instance dirigeante du football publié dans la soirée de ce lundi 20 septembre 2021.

Pour la présidente du comité de normalisation de la Fif , Dao Mariam Gabala, ce n’est pas le lieu de s’alarmer.

Invitée à l’émission La Grande Team diffusée sur la troisième chaine nationale (La 3 ), la présidente du comité de normalisation de la Fif , Dao Mariam Gabala, a fait une analyse de la décision de la Caf.

« Quand on lit bien leur courrier, c’est ‘’nous vous encourageons, vous avez travaillé, mais finalisez le stade de Yamoussoukro avant de pouvoir l’utiliser’’ je pense que c’est ça, c’est la lecture que je fais de ce qu’ils ont dit.   Vous savez, ils ont des critères très précis, ils nous ont envoyés leurs critères, c’est à peu près 7 feuillets de critères » a soutenu Dao Gabala avant d’ajouter : «  Je vous donne un exemple de quelque chose qui n’a pas fonctionné, ils disent que la salle de presse est en face des vestiaires alors que les vestiaires doivent être isolés, il y a d’autres questions qui ont été soulevées par rapport à l’éclairage …  Ce que je note, ‘’c’est finalisez Yamoussoukro et nous reviendrons pour faire une visite d’inspection avant de l’homologuer’’ ils n’ont fait aucune remarque sur le gazon qui est très beau, ils n’ont pas fait de remarque sur l’intérieur des vestiaires. Je pense que les vestiaires sont plus beaux que ceux d’’Ebimpé. Mais en terme de sécurité, ils ont révélé beaucoup d’éléments de sécurité qui n’interviennent pas ».

Par ailleurs, Dao Mariam Gabala a apporté des précisions sur le prochain match des Eléphants de Côte d’Ivoire contre l’équipe du Malawi comptant la 3e journée des éliminatoires du Mondial 2022

« Aujourd’hui, on est dans deux schémas, soit au Ghana soit au Sénégal, et nous devons donner une réponse le 22 septembre, donc demain (mardi) le coach ira au Sénégal, et le manager au Ghana pour faire des vérifications avant de prendre une décision » a-t-elle indiqué.

 

Voici le communiqué publié par la Caf

Gaël ZOZORO  

En lecture en ce moment

Accident : Ivre, un conducteur de taxi percute une ambulance et un véhicule 4x4 sur l'autoroute

L'armée malienne lance une vaste offensive antijihadiste dans le Centre