Congrès extraordinaire de l’UNG : 3000 congressistes attendus à Yamoussoukro pour se prononcer sur l’appel de Laurent Gbagbo





congres-extraordinaire-de-lung-3000-congressistes-attendus-a-yamoussoukro-pour-se-prononcer-sur-lappel-de-laurent-gbagbo


Après 14 ans de résilience et de croissance, l’Union des nouvelles décisions (UNG), le parti de Stéphane Kipré fait face à son destin. Ainsi, dans le souci de se prononcer sur l’appel au rassemblement du président Laurent Gbagbo, lancé le 10 août 2021, au Palais de la culture de Treichville, pour la formation d’un nouvel instrument de lutte, il organise une grande rencontre le samedi 25 septembre prochain à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de  Yamoussoukro.

Plus de 3000 congressistes et une cinquantaine de journalistes sont attendus à ce rendez-vous qui a pour thème: "L’Union des nouvelles générations face aux enjeux et aux défis de l’appel du référent politique à un grand rassemblement pour une nouvelle force politique en Côte d’Ivoire".

Ce rassemblement sera pour le parti de Stéphane Kipré qui a l’ancien président de la République pour référent politique doit dire si oui ou non il se fond dans le futur parti de Laurent Gbagbo dont le congrès constitutif est annoncé pour la mi-octobre.

Parti démocratique, l’UNG a fait la consultation de la base, processus par lequel chaque décision gagne en légitimité, son crédo.  C’est pourquoi, dans un premier temps, le secrétariat général a organisé une rencontre le 14 août dernier à Abidjan-Cocody pour échanger les idées, en présence de Stéphane Kipré

Au final, le secrétariat général constatant l’importance et la pertinence de l’appel de l’ancien président ivoirien admet, selon les textes du parti, qu’il n’est pas habilité à se prononcer définitivement sur le sujet, compte tenu des répercussions éventuelles sur la vie de l’UNG. En conséquence, cette instance demande au président du parti, conformément à ses prérogatives et aux textes de convoquer un congrès extraordinaire et d’inscrire comme unique point à l’ordre du jour, la réponse à l’appel du président Laurent Gbagbo.

Mais avant ces grandes assises, des pré-congrès ont lieu dans 18 zones dont 15 en Côte d’Ivoire et 3 dans la diaspora pour recueillir les avis des militants. A moins d’une semaine de l’évènement, les lignes bougent au sein du parti du Stéphane Kipré.

Selon des sources au sein du parti, les congressistes viennent pour une démonstration de force et montrer à l’opinion nationale et internationale que leur décision est avant tout un choix issu de plusieurs jours de réflexion.

Depuis l’appel du président Laurent Gbagbo, l’UNG est le premier parti qui décide d’interroger la base afin de donner une réponse officielle. Outre les militants, une cinquantaine de journalistes de la presse nationale et internationale séjournera à Yamoussoukro pour être témoin de ce grand événement. Si d’aventure, le parti de Stéphane Kipré répond favorablement à l’appel du président Laurent Gbagbo, l’on peut affirmer que le Fpi et l’Ung seront les piliers fondamentaux du futur parti de Laurent Gbagbo.

Solange ARALAMON

En lecture en ce moment

Les coûts des prestations des cliniques privées augmentent à partir du 1er janvier 2019

Meeting de Ouattra à M’Batto: il y a foule, foule, foule