Un instituteur se suicide après avoir engrossé une élève





un-instituteur-se-suicide-apres-avoir-engrosse-une-eleve


Ehui Ahoua Francis (E. A. F), instituteur de 34 ans en poste dans le village de Boussoué, l’un des deux villages chef-lieu de la sous-préfecture de Gbolouville dans l’Agneby-Tiassa, a été retrouvé mort par noyade le dimanche 17 octobre 2021 en milieu de matinée, a appris l’AIP auprès des sources sécuritaire, médicale et proche de l’enseignant.

Selon les premiers éléments recueillis, dont les conclusions du corps médical, un texto envoyé à son épouse et un mot laissé près du lieu où le corps a été retrouvé, tout porte à confirmer la thèse du suicide.

En effet, dans le texto écrit à sa femme à 8h14 mn, il est écrit : “(…) C’est du campement que je t’écris et après réception, je ne serai plus de ce monde. Alerte les gens et venez récupérer mon corps au puits”. Lorsque Adeline, son épouse, également institutrice, reçoit le message, elle informe aussitôt un autre collègue qui se rend au lieu cité.

Il retrouve son collègue à moitié plongé dans un fût rempli d’eau. Il renverse le fût et l’en retire pour essayer de le sauver désespérément en lui faisant un massage cardiaque et une bouche à bouche, en vain.

Il retourne alors sur ses pas pour alerter les autres collègues et la communauté villageoise.

La gendarmerie nationale de Tiassalé, arrivée sur les lieux accompagnée du corps médical, constate la mort par noyade. Sur un bout de papier retrouvé près du corps, il est écrit ” moi E. A. F, j’ai mis enceinte Emma, une collégienne de Batera. À ma fille Elvira, une pensée de Dieu et à Adeline, un autre mari adorable…”.

Les services des pompes funèbres ont procédé à l’enlèvement du corps tandis que les enquêteurs de la gendarmerie poursuivaient leurs investigations.

(AIP)

Partarger cet article

Tags

En lecture en ce moment

Conseil des ministres/Grève dans la fonction publique : Le gouvernement rejette toutes les revendications à caractère financier

Côte d’Ivoire: une parfumerie "s'insurge contre les allégations mensongères" portées sur la qualité de ses produits