Affaire maltraitance d’enfant à Bingerville : La mise en cause interpellée





affaire-maltraitance-denfant-a-bingerville-la-mise-en-cause-interpellee


La tante auteure de la bastonnade d'Archange,  son neveu de 4 ans, à Bingerville et  qui était recherchée a été interpellée ce samedi 23 octobre par le Commissariat de Bingerville pour raison d'enquête et mise à la disposition de la brigade des mineurs.

Le jeune Archange, victime des brimades de sa tante a pour sa part été pris en compte par l'organisation "Children of Africa",  et verra un psychologue avant sa prise en charge par "la Case Blanche".

Cette interpellation fait suite à une publication parue dans divers groupes Facebook, dans laquelle un enfant aurait été tabassé par s tante, pour avoir vomi sur un lit.

"L'administration de "Police Secours" a été contactée à l'effet d'avoir la conduite à tenir. Après recoupement des informations, nous avons joint le commissariat de Bingerville, Commissariat de la zone pour la prise en compte de la requête. Ainsi que la Fondation "Children Of Africa" de Madame la Première Dame pour la prise en compte médical de l’enfant. Les services de Police,  sous la houlette du Commissaire de Bingerville se sont immédiatement déportés sur les lieux pour vérification et interpellations. L’enfant a été récupéré et conduit rapidement à l’Hopital Mère-Enfant de Bingerville où il était attendu par les responsables. Des consignes de "Children Of Africa" ont été laissées pour une prise en charge immédiate de l’enfant", lit-on sur la page Facebook de Police Secours.

Solange ARALAMON

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Un équipement de 45 millions FCFA offert au musée de Grand-Bassam

Salon de la mobilité en Afrique : « le grand Abidjan enregistre une offre de transport de 5 millions par jour pour un besoin de 15 millions » (Commissaire)