Affaire "Une veuve dépouillée par sa belle famille à Yopougon" : un opérateur économique fait parler son cœur





affaire-quotune-veuve-depouillee-par-sa-belle-famille-a-yopougonquot-un-operateur-economique-fait-parler-son-coeur


Suite à l’affaire "Une veuve dépouillée par sa belle famille à Yopougon", un opérateur économique, Hassan Hayek, à la tête des Bénévoles de premier secours (BPS), a décidé de remplacer tout ce dont dame Ziké Wianko Gisèle épouse Yao a été privée. Cette âme charitable a annoncé que la structure qu’il dirige va remettre à la victime un réfrigérateur, une cuisinière, un congélateur, une télévision, une bouilloire. En plus de lits, d'un salon et d'une table d'étude.

Toutefois, pour ne pas rentrer dans la polémique qui a court, Hassan Hayek a précisé que les dons sont pour les enfants du couple Yao (11 ans et 2 ans).

"Les dons sont encore chez nous avec le salon parce que nous voulons savoir par qui les enfants seront gardés et si la maison est encore en leur possession vu que c’est en location", expliqué le chef de BPS. Ajoutant que " les affaires ont été achetés pour faire plaisir aux enfants en ce mois de décembre pour ne pas qu’ils tombent en dépression après la perte de leur père. Ces affaires iront où les enfants seront. Le reste, c’est entre Dieu et ses créatures".

Après le décès de M. Yao, son oncle a décidé de dépouiller sa veuve de tout ce qui se trouvait dans la maison du couple. Sa motivation, selon l’oncle lui-même, le défunt et son épouse était en instance de divorce pour cause d’adultère de cette dernière. Une histoire qui a vite envahi la toile.

 

Modeste KONÉ

 

En lecture en ce moment

Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 15 avril 2020

Sans éthique, sans morale