Elections à la Mugef-ci : des enseignants d’écoles du district d’Abidjan donnent leur caution à Zadi Gnagna





elections-a-la-mugef-ci-des-enseignants-decoles-du-district-dabidjan-donnent-leur-caution-a-zadi-gnagna


La tête de liste du groupe Maturité-Unité-Renaissance (MUR), Théodore Zadi Gnagna a effectué du lundi 25 au jeudi 28 octobre, une tournée dans les écoles des communes d’Abidjan et alentours en vue de présenter aux enseignants de ces écoles, sa candidature au poste de président du Conseil d’administration de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (Mugef-ci) ainsi que son programme.

Cette tournée a conduit Zadi Gnagna et son équipe successivement dans des écoles des communes de Cocody, Songon, Bingerville et Treichville.

Sa première escale au Lycée classique de Cocody ce lundi a été une occasion pour les enseignants de l’établissement d’exprimer leurs ressentiments vis-à-vis de la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire. Les plaintes étaient les mêmes notamment, les difficultés d’accès aux prestations et la carte unique et intelligente qui leur a coûté la somme de 10.000 FCFA et qui ne leur permet même pas de se soigner. En gros, la mauvaise gestion des dirigeants actuels de la maison bleue.

Le Président de la Centrale Plateforme nationale a présenté son programme en quatre grands axes, à savoir, la transparence, l’efficacité, l’accessibilité et la redevabilité. A travers ce programme, Zadi Gnagna entend « mieux gérer pour mieux soigner » les mutualistes.

"Nous allons faire un audit de gestion approfondie et désormais, tous les responsables élus ou nommés devront déclarer leurs biens avant et après leur mandat. Les rémunérations et autres avantages de ceux-ci seront déterminés par l’Assemblée générale. Nous allons mettre fin à la gabegie au sein de la Mugef-ci. Ensuite, nous allons poursuivre et achever le projet de banque populaire des fonctionnaires. N’ayez pas peur, de nombreuses banques se créent par jour et ce projet ne sera donc pas combattu comme on veut vous le faire croire, nous allons engager des projets immobiliers au profit des fonctionnaires et construire des centres de santé ouverts à tous mais privilégiant les fonctionnaires en activité et à la retraite. Nous allons définir une liste de médicaments remboursables évolutive prenant en compte toutes les pathologies courantes dont le paludisme, la fièvre, la grippe, les antibiotiques qui atteindra plus de 4. 000 médicaments remboursables sans cotisations supplémentaires et nous allons supprimer la carte unique et intelligente", a exposé le candidat. Et d’ajouter que l’accès aux soins sera facilité par la dématérialisation qui ira jusqu’à la suppression des bons physiques.

"La Mugef-ci sera proche des fonctionnaires avec l’acquisition de véhicules médicalisées et des soins gratuits périodiques aux mutualistes. Le site d’Abatta servira à la construction d’une succursale qui sera un centre de référence de pointe", a promis Gnagna Zadi.

Son programme a trouvé quitus auprès des enseignants qui l’ont trouvé alléchant. Pour eux, nul doute que ce programme sera appliqué, car ce que "Gnagna Zadi promet il le fait avec les cinq points de revendications gagnés en 2017 dont le stock des arriérés auquel personne ne croyait".

Même son de cloche aux Lycée moderne de Songon, Mamie Faitai de Bingerville et lycée moderne de Treichville le mardi et mercredi. Les centaines d’enseignants présents n’ont pas caché leur enthousiasme et leur soutien après le déroulé du programme par la tête de liste du Groupe MUR. Ils lui ont surtout conseillé de ne pas tomber dans les travers de ses prédécesseurs. Ses collègues l’ont exhorté à changer les choses sans changer lui-même, mais à rester tel que les fonctionnaires l’ont toujours connu, homme de probité qui se bat pour leurs droits et bien-être comme le 13e mois.

Aux enseignants stagiaires présents dans ces établissements, Gnagna Zadi a fait l’historique de la Mugef-ci avant de leur signifier que dès son arrivée à la maison bleue, les nouveaux fonctionnaires immatriculés seront pris en charge sans condition. Il a ensuite demandé aux fonctionnaires de vérifier leur présence sur la liste électorale, le cas échéant, de faire des réclamations.

Dans tous les établissements visités, l’Iroko avait à ses côtés le président de la Plateforme nationale santé Kpan Mouty, le directeur de campagne de la mobilisation Diabaté Germain. Le président de la Plateforme santé a indiqué aux fonctionnaires que Gnagna Zadi est le "médicament" de la Mugef-ci car lui seul pourra la sauver, car il se bat pour tous les fonctionnaires sans distinction aucune, c’est un humaniste, un homme de valeur, c’est surtout un homme qui craint DIEU.

"Sortez du clivage des professions, du corporatisme, du sentimentalisme. Prenez vos responsabilités, car le 11 décembre, il y aura un Président du conseil d’administration et il faut que ce soit quelqu’un que vous connaissez, qui se bat pour vous et vous savez que c’est Gnagna Zadi", a-t-il appelé

Lambert KOUAME avec Dircom.

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Côte d’Ivoire/Un des minarets de la grande mosquée de M’Bahiakro s’est écroulé

Guikahué : Un faussaire dans la peau de député