Rapport d'audit de l'exercice 2020 de la FIF : voici ce que Sory Diabaté en pense





rapport-daudit-de-lexercice-2020-de-la-fif-voici-ce-que-sory-diabate-en-pense


Quelques jours après sa nomination par la Fifa, la présidente du Comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (CN-FIF), Mariam Dao Gabala a annoncé, en février dernier, un audit financier et opérationnel de l’instance dirigeante du football ivoirien. Dans une note adressée aux présidents de clubs, en date du mercredi 27 octobre 2021, soit un peu plus de 8 mois après, le CONOR a informé que le rapport de son audit est enfin disponible à la maison de verre de Treichville.  Un rapport qui selon, de nombreuses indiscrétions accable fortement l’ancien comité exécutif de la Fif.

L’ancien vice-président de la Fif, Sory Diabaté, estime que cet audit ne répond à aucune transparence. “Si vous souhaitez avoir la vérité des chiffres, le principe contradictoire doit être observé. Ce que nous constatons, un audit a été fait. Pour qui ? Pour quelle raison ? Pour quel but ? Si les audits sont faits pour avoir la vérité sur la gestion de l’exercice 2020, il faut soumettre les points de l’audit à ceux qui ont géré ( …) Quand on veut faire un audit dans la transparence et qu’on veut donner des leçons de transparence, on respecte les principes d’audit. ‘’ a-t-il soutenu puis d’ajouter

‘’Le premier principe d’audit, c’est le principe contradictoire. La personne ou la structure auditée doit être entendue. Faisons les choses de façon transparente(...)Le cabinet sait très bien qu’on ne peut pas soumettre un audit sans le soumettre à ceux qui ont géré. Au lieu de faire cela, on prend un document, on ne le met pas à la disposition des clubs.  Si vous faites un audit et que vous pensez donner des informations aux clubs ; remettez-leur le rapport.  Mais pourquoi on ne donne pas le rapport d’audit ? On garde le rapport d’audit à la Fédération et on demande aux clubs de venir consulter sur place. Quel est le but ?  Si c’est un audit orienté, qu’on nous le dise ; sinon on met le document sur la table”.

GZ

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Gabon / Libreville : Tentative de coup d’Etat en cours

Cherté de la vie en Côte d'Ivoire: les explications du ministre du Commerce et de l'Industrie, Souleymane Diarrassouba