Fonctionnaires et agents de l’État : Désormais un régime de retraite complémentaire par capitalisation à leur profit





fonctionnaires-et-agents-de-letat-desormais-un-regime-de-retraite-complementaire-par-capitalisation-a-leur-profit


La date du 2 novembre 2021 marque un tournant important pour les fonctionnaires et agents de l’État, avec notamment le lancement officiel à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, du régime de retraite complémentaire par capitalisation à leur profit. Au cours de cette cérémonie, ce fut l’occasion de présenter ce nouveau produit, de remercier toutes les parties prenantes à la mise en place du régime, etc.

 

Dénommé La Complémentaire, ce régime permet de bonifier la pension du fonctionnaire et l’agent de l’État afin que son niveau de vie à la retraite soit le plus proche possible de celui qu’il avait quand il était en activité. Pour cela, l’adhérent effectue des cotisations qui, en fait, sont obligatoires, et sont retenues à la source par l’organisme employeur. Il peut maximiser son revenu de retraite en recourant à deux types de cotisations optionnelles qui sont les contributions additionnelles (minimum 5 000 FCFA) à prélever sur une période indiquée par l’adhérent et les versements libres (minimum 25 000 FCFA) à verser occasionnellement selon sa convenance.

Pour le directeur général de l’IPS-CGRAE, Abdrahamane T. Berté, La Complémentaire entre clairement dans la vision du président de la République, Alassane Ouattara, qu’il a d’ailleurs cité : "les fonctionnaires ont droit à une retraite après avoir servi, elle est méritée, elle leur est due contractuellement et moralement". L’orateur a rappelé que ce régime a été mis en place après "un processus inclusif et fructueux de dialogue social (300 partenaires dont 36 organisations socioprofessionnelles incluant 11 faîtières, 5 centrales syndicales, 14 syndicats, 3 mutuelles corporatistes et 3 corps spécifiques) qui a abouti à la signature d’une déclaration portant consensus sur les caractéristiques techniques du régime de retraite par capitalisation.

Pour la ministre Anne Désirée Ouloto de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, l’admission à la retraite ne devrait plus être vue avec crainte. Aussi, a-t-elle salué la vision du chef de l’État qui s’est matérialisée par la signature du décret 2020-528 du 24 juin 2020 portant création du régime de retraite complémentaire par capitalisation. Pour elle, ce mécanisme s’inscrit dans l’ère de la Côte d’Ivoire solidaire et vient garantir la dignité des bâtisseurs de l’administration publique.

Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, a fait remarquer que La Complémentaire, en plus d’enrichir la gamme des prestations de l’IPS-CGRAE, est un "remarquable instrument de renforcement de la dimension sociale de la politique du président Ouattara. Il pense que cet outil vient renforcer l’image de la Côte d’Ivoire en tant que précurseur en matière de gestion des retraites grâce à un modèle inédit en son genre.

 

Modeste KONÉ

En lecture en ce moment

Caravane "Siandou Fofana, le vagabond de la charité": Mémorable journée de la Saint Sylvestre pour 5000 familles

Athlétisme : Ce qu’il faut retenir de la 4ième étape de la Diamond League 2021