Côte d’Ivoire/Koné Kafana: « La création de l’Union du Grand Nord ne devrait déranger personne »





cote-divoirekone-kafana-la-creation-de-lunion-du-grand-nord-ne-devrait-deranger-personne


Le ministre Gilbert Kafana KONE Président du Comité de pilotage de l’Union fraternelle des cadres et élus du Grand Nord de Côte d’Ivoire,  a animé jeudi une conférence de presse de lancement de l’UGN.

Ci dessous ses propos liminaires

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Je me félicite de votre mobilisation de ce matin pour ce point de presse que j’anime, en ma qualité de président du Comité de pilotage en vue de l’organisation de l’Assemblée générale constitutive de l’Union fraternelle des cadres et élus du Grand Nord de Côte d’Ivoire, en abrégé UGN.
Je voudrais à l’entame de mes propos, avoir une pensée pieuse et rendre un hommage appuyé au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. C’est lui qui a inspiré cette initiative et en a posé les premiers jalons. L’UGN organise les 12 et 13 novembre prochains à Korhogo, son assemblée générale constitutive. Les réflexions et les travaux pour cette assemblée générale ont débuté depuis plusieurs mois. Mais les contingences de l’actualité socio-politique combinées à la disparition des Premiers ministres Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, nous ont amenés à différer les échéances. Donc aujourd’hui, nous sommes prêts. Une dizaines de commissions ont été mises sur pied et elles ont réfléchi à l’organisation pratique de l’AG, placée sous le thème de l’intégration et du développement. Les cadres et élus du Grand- Nord, dans leur majorité, se retrouveront à Korhogo pour la mise en place de l’UGN.
Les grandes étapes de la création de notre union sont la conférence publique qui aura lieu sur le thème : « Grand Nord de Côte d’Ivoire, zone d’intégration et de peuplement ancien », le 12 novembre. Ensuite, nous procéderons à l’approbation des textes fondateurs de l’Union, les statuts et le règlement intérieur. Nous ébaucherons de grands axes stratégiques de la politique générale de l’union pour le développement de nos régions.
L’Assemblée générale constitutive verra aussi la désignation des organes dirigeants. Pour être transparent, nous avons lancé un appel à candidature public. Un comité de onze sages, issu de chacune des onze régions du pays, assurera le patronage et la présidence de l’AG. C’est à lui que reviendra la responsabilité de proposer à l’AG un nom consensuel de celui ou celle qui présidera aux destinée de l’Union.

Lire la suite sur linfoexpress

Partarger cet article

En lecture en ce moment

Visite du chef de l’Etat dans le N’Zi : Ce que les populations de Kouassi Kouassikro attendent du président

Présidentielle 2020 : Alassane Ouattara dépose ses dossiers à la CEI ce matin