Lutte contre le terrorisme : ce que le Conseil National de Sécurité a décidé





lutte-contre-le-terrorisme-ce-que-le-conseil-national-de-securite-a-decide


Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, a présidé, ce jeudi 04 novembre 2021, au Palais de la Présidence de la République, une réunion du Conseil National de Sécurité (CNS).

L’ordre du jour a porté sur deux points :

1-      La situation sécuritaire générale ;

2-      2- L’évolution de la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) en Côte d’Ivoire.

1 – AU TITRE DE LA SITUATION SECURITAIRE GENERALE

A la suite de la présentation faite par le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Conseil National de Sécurité a noté que la situation sécuritaire est globalement calme, sur l’ensemble du territoire.

Le Conseil National de Sécurité s’est, notamment, réjoui des derniers résultats obtenus dans le cadre des opérations de lutte contre l’orpaillage illégal et le terrorisme. Ainsi, au 31 octobre 2021, le bilan s’établit comme suit :

69 sites d’orpaillage illégal démantelés

261 personnes interpellées  

2610 g d’or saisis

8 500 abris de fortune détruits,

36 dragues, 40 broyeuses, 90 moulins et divers matériels détruits  

91 pelleteuses, 153 treuils, 09 véhicules, 172 motos, 180 motopompes, 98 groupes électrogènes et 17 armes saisis.

Le Président de la République, tout en félicitant les Ministres en charge de la Défense et de la Sécurité ainsi que les Grands Commandements pour l’amélioration de la situation sécuritaire générale, les a instruits à l’effet de poursuivre leurs efforts dans ce sens.

L’analyse de la situation sécuritaire générale a toutefois été marquée par les récentes attaques dirigées contre nos Forces de Défense et de Sécurité, à savoir :

- L’attaque d’un poste d’observation à Afféry, sur l'ancienne route d'Adzopé, le 12 septembre 2021 ;

 - L’attaque d’un poste mixte à Tiémesson, dans la localité de Duékoué, le 13 octobre 2021 ;

- L’attaque de deux détachements de gendarmes, dans la localité de Bouna, les 21 et 22 octobre 2021.

Le Président de la République, tout en condamnant fermement ces attaques, a félicité les Forces de Défense et de Sécurité pour la riposte apportée et les a encouragées à redoubler de vigilance. Il a, en outre, présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaité un prompt rétablissement à tous les blessés.

Enfin, le Chef d’État-Major Général des Armées a informé le Conseil National de Sécurité de la tenue des événements suivants :

- L’organisation prochaine d’une manœuvre militaire conjointe, qui réunira plusieurs pays de la sous-région dont la Côte d’Ivoire. Cette opération vise à démanteler et à mettre hors d’état de nuire, les réseaux de Groupes Armés Terroristes (GAT) et Groupes Criminels Organisés (GCO) qui opèrent dans les zones frontalières communes aux pays participants et ;

La réunion des Chefs d’État–Major de la CEDEAO, du 17 au 19 novembre 2021, à Abidjan. Cette rencontre sera l’occasion pour les Chefs d’État-Major de la sous-région de réfléchir sur les modalités de mise en œuvre du plan d’action pour l’éradication du terrorisme dans l’espace CEDEAO et d’examiner, au regard de la nouvelle configuration de la force française Barkhane, la proposition de l’Union Africaine relative au déploiement de 3 000 hommes dans le Sahel.

2 – AU TITRE DE L’ÉVOLUTION DE LA MALADIE À CORONAVIRUS 2019 (COVID-19) EN CÔTE D’IVOIRE

Le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle a fait un point de situation sur l’évolution de la pandémie de COVID-19 en Côte d’Ivoire. Ainsi :

À la date du mercredi 03 novembre 2021, la Côte d’Ivoire dénombrait 61 330 cas confirmés de COVID-19 dont 60 119 guéris, 696 décès et 516 cas actifs ;

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 enregistrés dans le pays est en baisse constante depuis le mois de septembre 2021, avec, en moyenne, 153 cas par jour enregistrés en septembre contre 34 cas par jour, en octobre ; soit une baisse d’environ 78% ;

La moyenne du taux de positivité actuel est de 1,4%, bien en-dessous du seuil d’alerte de 5% ;

Concernant le nombre des décès, il est passé de 112 en août à 183 en septembre, pour se situer à 71 en octobre. Le taux de létalité qui était de 1,13% en octobre, a connu une baisse, comparé aux mois d’août et de septembre, où ce taux était respectivement de 2,02% et 3,99% ;

Abidjan reste, à ce jour, l’épicentre de la maladie avec plus de 95% des cas diagnostiqués. Cependant, des foyers se sont développés dans certaines localités, notamment Bouaké et San Pedro, où les services sanitaires ont renforcé leur présence.

Dans le cadre de la riposte contre la pandémie de COVID-19, le Ministre en charge de la Santé a informé le Conseil National de Sécurité que la stratégie de vulgarisation des tests rapides antigéniques se poursuit tant à Abidjan qu’à l’intérieur du pays.

Aussi, 258 000 tests ont-ils été distribués, à ce jour, dans les structures de santé publiques et les cliniques agréées. Par ailleurs, environ 15% des tests antigéniques effectués se sont révélés positifs. Ces cas positifs ont été immédiatement pris en charge.

Au titre de la vaccination anti-COVID-19, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle a porté à la connaissance du Conseil National de Sécurité que 3 342 990 doses de vaccins ont été administrées, à la date du 02 novembre 2021, avec 942 185 personnes ayant reçu les deux doses.

Le Ministre en charge de la Santé a également indiqué au Conseil National de Sécurité qu’un total de 5 699 470 doses des vaccins Astra Zeneca, Pfizer, Sinopharm et Johnson & Johnson sur 12 000 030 commandées ont été reçues à ce jour ; soit 47,49% des prévisions.

Le processus d’approvisionnement en vaccins se poursuit, et à ce titre, notre pays réceptionnera plus de 5 millions de doses, d’ici la fin de l’année.

Au regard de ces résultats encourageants, le Président de la République a réitéré ses encouragements au Ministre en charge de la Santé et à tous les acteurs impliqués dans la lutte contre la COVID-19. Il a exhorté, à nouveau, les populations vivant en Côte d’Ivoire à se faire vacciner et à continuer de se faire dépister, tout en respectant, au quotidien, les gestes barrières.

Enfin, le Chef de l’Etat a instruit le Premier Ministre à l’effet de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la livraison, dans les meilleurs délais, de la commande restante des doses de vaccins et pour le démarrage, le plus rapidement possible, de la production locale de vaccins anti-COVID-19.

Fait à Abidjan, le jeudi 04 novembre 2021

M. Fidèle SARASSORO

Ministre, Secrétaire du Conseil National de Sécurité

En lecture en ce moment

Congrès extraordinaire de l’UNG : 3000 congressistes attendus à Yamoussoukro pour se prononcer sur l’appel de Laurent Gbagbo

Can 2021 : Les adversaires des Eléphants de la Côte d'Ivoire